04/12/2021 14:30
Les forts engagements du Vietnam à zéro émission nette d'ici 2050 à la 26e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP26), qui s'est tenue à Glasgow, en Écosse (Royaume-Uni), ont été tenus en haute estime par les experts en environnement.
>>L'engagement du Vietnam à la COP26 est un tournant historique
>>L'engagement fort du Vietnam vers une énergie propre
>>En finir avec le charbon
>>Net Zéro Carbone en 2050, un engagement historique du Vietnam

Test gratuit de normes d’émission pour motos à Hanoï. 
Photo : VNA/CVN


Évaluant l'engagement fort du Vietnam à la COP26, le Dr Dô Nam Thang, expert en environnement et changement climatique à l'Université nationale d’Australie, a déclaré qu'il s'agissait d'un tournant historique dans la politique de réponse au changement climatique du Vietnam, qui collaborent avec environ 140 pays pour mettre en œuvre l'objectif NetZero d'ici 2050. 

D'après cet expert, malgré les défis, le Vietnam a également de nombreuses opportunités de remplir ses engagements et de passer à un développement économique vert et durable après la pandémie, grâce aux ressources nationales et au soutien international. Pour concrétiser ces engagements, le Vietnam doit développer un plan spécifique et réalisable pour ramener ses émissions nettes à zéro.

Une étude récente de l'Université nationale d’Australie montre que le Vietnam a le potentiel de produire plus de 90% d'électricité à partir de l'éolien et du solaire avec de l'hydroélectricité stockée, et ce à un coût raisonnable. Le succès initial du Vietnam dans le développement des énergies solaire et éolienne est remarquable et doit être davantage promu. L'éolien offshore en particulier a un potentiel important pour fournir de l'électricité et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Augmenter la part des énergies renouvelables
dans le mix énergétique national

 

 

Selon une étude de la Banque mondiale, le potentiel éolien offshore du Vietnam est estimé à 475 GW dans des zones maritimes à 200 km du rivage, soit environ 8 fois la capacité totale installée du pays en 2020. Si l'énergie au charbon est remplacée par 25 GW d'énergie éolienne offshore, le Vietnam pourra réduire de 200 millions de tonnes ses émissions de CO2, soit près d'un tiers des émissions totales prévues dans le scénario normal de l'industrie énergétique à l'horizon 2030.

Par conséquent, selon cet expert, le Plan d’Électricité 8 du Vietnam doit augmenter la part des énergies éolienne et  solaire dans le mix énergétique national.

Le Dr Dô Nam Thang a noté que la coopération internationale est essentielle pour que le Vietnam réalise son engagement d'émissions nettes à zéro. La COP26 a produit de nombreux résultats qui devraient conduire à un soutien accru des pays développés envers les pays en développement, dont le Vietnam.

Le soutien international aidera le Vietnam à tirer parti des opportunités pour développer les énergies renouvelables, protéger et développer ses forêts, appliquer de nouvelles technologies et transformer ses structures économiques vers une croissance verte.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam