07/12/2014 22:34
La citadelle de Cô Loa, qui date du IIIe siècle avant Jésus-Christ sous le règne d'An Duong Vuong, est considérée comme l’ouvrage le plus précoce et de la plus grande envergure du Vietnam, mais aussi d'Asie du Sud-Est, a précisé le docteur Trinh Hoàng Hiêp, représentant du groupe d’études de ces vestiges, lors d'un colloque spécialisé récemment organisé à Hanoï afin de dresser le bilan de ce projet lancé en 2007.

 
La citadelle de Cô Loa à Hanoi. Photo : Net/CVN


La citadelle de Cô Loa est construite en adéquation aux conditions naturelles de cette région. Les fleuves servaient de protection des murailles externes, tandis que l’existence des tertres permettait de renforcer les capacités de défense de cet ouvrage historique. Les informations concernant la citadelle de Cô Loa ont été trouvées dans des documents historique du Vietnam et de la Chine. Les archéologues ont annoncé dernièrement la découverte d’une grande quantité de toitures de tuiles sur ce site, dont 832 à l’intérieur des murailles.

Un nouveau souffle dans les recherches est apparu le 3 décembre lorsque le Centre de conservation des patrimoines de Thang Long-Hanoï a annoncé la découverte des traces d’une citadelle plus ancienne en-dessous de celle de Cô Loa, édifiée durant la période antérieure à la dynastie d’An Duong Vuong et relevant de la civilisation de Dông Son. Les scientifiques ne peuvent pas encore déterminer la forme et l’envergure de cette citadelle nouvellement découverte, mais ils ont déjà réuni plusieurs traces de cet ouvrage dans les constructions du roi An Duong Vuong.

À cette occasion, des experts du groupe d’études ont soumis aux autorités de Hanoï une pétition sur les mesures nécessaires pour conserver et valoriser ces ouvrages historiques.

NDEL/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

À la découverte de la mangrove de Dông Rui Grâce aux efforts conjugués des autorités et des populations locales, Dông Rui est aujourd’hui la plus belle et la plus vieille mangrove primitive du Nord du Vietnam. Située dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, elle est le meilleur rempart contre l’érosion marine et une extraordinaire source de vie pour les habitants.