Étude littéraire
Cérémonie de remise du prix «Inoue Yasushi» à Hanoi

Organisé du 1er novembre au 31 décembre 2015 par The Japan Foundation (Centre japonais d’échange culturel au Vietnam) et le Fonds de commémoration Inoue Yasushi, un concours d’étude de la littérature japonaise a réuni une trentaine d’ouvrages d’auteurs vietnamiens vivant dans le pays, ainsi qu’au Japon. La cérémonie de remise du prix s'est tenue le 5 avril à Hanoi.

>>Remise des prix Phan Châu Trinh 2016

>>Le public vietnamien découvre Romain Gary

Ando Toshiki, directeur du Centre japonais d’échange culturel au Vietnam, lors de la cérémonie de remise du prix «Inoue Yasushi», le 5 avril à Hanoi.

Cinq ouvrages ont reçu le prix «Inoue Yasushi». Les lauréats sont Nguyên Anh Tuân (1er prix) avec le sujet «Poésie des auteures dans le Manyoshu», Trân Thi Hai Yên (2e prix), Ngô Trà Mi (3e prix) et Phan Thu Vân et Nguyên Bich Nha Truc (4e prix).

Ce concours, premier du genre au Vietnam, visait à promouvoir la recherche sur la culture japonaise, la littérature en particulier.

Consolider les relations bilatérales

D’après Kuroda Hidehiko, directeur exécutif du Fonds de commémoration Inoue Yasushi, «c’est la première fois qu’un concours d’étude de la littérature japonaise était organisé au Vietnam». Il contribuera, selon lui, au renforcement des échanges entre les deux peuples et à la consolidation des relations bilatérales.

Nguyên Anh Tuân (gauche), 1er prix, et Kuroda Hidehiko, directeur exécutif du Fonds de commémoration Inoue Yasushi, lors de la cérémonie de remise du prix.

«À l’avenir, nous avons l’intention d’organiser de nombreux événements de ce type au Vietnam», a informé Ando Toshiki, directeur du Centre japonais d’échange culturel au Vietnam.

Selon le comité d’organisation, ce concours a attiré de nombreux participants de différents âges. Le jury comprenait le chercheur Phan Nhât Chiêu, enseignant au Département de littérature et de langue relevant de l’Université des sciences sociales et humaines de Hô Chi Minh-Ville ; le chercheur Pham Xuân Nguyên, de l’Institut de littérature de l’Académie des sciences sociales de Vietnam et président de l’Association des écrivains de Hanoi ; et Phan Hai Linh, président de la branche d’étude japonaise dépendant de l’Université des sciences sociales et humaines (Université nationale de Hanoi).

Nguyên Anh Tuân, 1er prix, a confié que cette récompense lui permettra d’étudier la littérature du pays du Soleil-Levant, et sa culture plus globalement.


Le Fonds de commémoration Inoue Yasushi a été fondé en 1992 en mémoire du romancier japonais éponyme. Ses activités majeures sont de remettre le prix portant le nom de ce romancier aux individus et collectifs ayant contribué à la promotion de littérature japonaise, de collecter des documents, d’étudier et d’enseigner la littérature moderne de ce pays.
Né en 1907, Inoue Yasushi a écrit des nouvelles, des récits historiques, des poésies et des essais. Nombre de ses œuvres ont inspiré des films télévisés et des long-métrages.


Texte et photos : Hoàng Phuong/CVN

back to top