À la découverte de trésors impériaux

Fin mars, la collection Trésor royal - Livres en métal de la dynastie des Nguyên, ouvrira ses portes au public. Un rendez-vous culturel très attendu qui mettra en lumière, à travers ce thème, l’histoire du pays.

>>Exposition de livres en métal de la dynastie des Nguyên

L’exposition des livres en métal de la dynastie des Nguyên se tiendra du 31 mars jusqu’au début août.

Il s’agit d’une excellente nouvelle. Le Musée national de l’histoire du Vietnam va présenter pour la première fois, à la fin de ce mois-ci, plusieurs objets du Trésor royal - Livres en métal de la dynastie des Nguyên. L’exposition débutera le 31 mars et se clôturera début août. La force de cette rétrospective : ses 21 livres impériaux, en or ou en argent doré, ayant appartenu à divers souverains des Nguyên (1802-1945), la dernière dynastie féodale du pays.

Plongée au cœur du pouvoir impérial

Plusieurs historiens ont relevé des passages importants dans ces ouvrages fabriqués en papier, en tissu et surtout en métal. Ces livres anciens ont été utilisés pour raconter les affaires politiques et certains rites de la cour royale, notamment l’avènement des rois et des reines. Leurs contenus ont été rédigés par l’empereur ou par de grands dignitaires.

Ces ouvrages rectangulaires, auxcouvertures ornées de motifs de dragon ou de phénix, sont donc des patrimoines inestimables du pays. Dix livres de cette collection concernent dix sceaux, fabriqués à la même période. Autrefois, celui des rois, des reines mères, des princes héritiers, en argent ou en or ou en autres matières, était le symbole de leur pouvoir.

D’après des documents historiques, les Nguyên possédaient plus de 100 sceaux précieux. Quatre-vingt-cinq sont actuellement conservés au Musée national de l’histoire du Vietnam, situé 1, rue Pham Ngu Lao, arrondissement de Hoàn Kiêm, à Hanoi.

L’organisation de cet événement culturel fera le plaisir des passionnés d’histoire. En effet, elle leur offrira la possibilité d’admirer ces objets historiques, culturels, artistiques qui ont appartenu à la dernière dynastie féodale du pays. Une autre vocation : sensibiliser la jeune génération au passé du pays.

Ngoc Yên/CVN

back to top