12/01/2022 08:34
Le collectif du Nigeria a maté l’Égypte (1-0), où la star Mohamed Salah a été très isolée, dans le premier choc de la Coupe d'Afrique des Nations, mardi 11 janvier à Garoua.
>>Foot : COVID, CAN... Les clubs européens avancent sur un fil en janvier
>>Mohamed Salah veut faire les JO avec les Pharaons
>>Chelsea et Liverpool se neutralisent et font l'affaire de City

Les Nigerians en communion avec leurs fans à l'issue de leur victoire sur l'Égypte dans le groupe D de la CAN à Garoua, le 11 janvier.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les "Super Eagles" ont survolé les pyramides avec aisance, maîtres du ballon, bien plus puissants physiquement et incisifs. Le Nigeria a produit la meilleure impression des prétendants au titre dans le match le plus intéressant depuis le début de la compétition, malgré une dernière demi-heure plus terne. Déchaîné dans son couloir gauche, l'ailier nantais Moses Simon notamment en a fait voir de toutes les couleurs aux "Pharaons".

Une de ses irrésistibles montées a amené le but nigérian, signé Kelechi Iheanacho, un enchaînement contrôle-reprise dans la lucarne (30e) sur une jolie passe de Joe Aribo, de la tête. Le numéro 10 nigérian avait déjà servi Moses Simon pour la première occasion, une frappe dans le petit-filet (27e). Le Nantais a sans cesse dépassé son arrière-droit, Mohamed Abdel Monem, entré en jeu dès la 12e minute, Akram Tawfik s'étant blessé dans un choc avec Simon. Pour l'Égypte, sept fois championne d'Afrique, c'est une nouvelle désillusion après le cauchemar de l'élimination à domicile dès les 8e de finale par l'Afrique du Sud, lors de l'édition précédente.

Salah manque sa seule occasion 

Ce premier choc s'est joué dans un stade Roumdé Adjia bien rempli, une réjouissance après tous ses stades presque vides, le public étant découragé par les demandes de passes sanitaires. La frontière du Nigeria n'est qu'à une vingtaine de kilomètres de Garoua, les supporters verts sont venus nombreux. Mo Salah, la star de Liverpool, a été très décevant, le touchant que 14 ballons première période.

Les serres des Aigles ne se sont pas desserrées après la pause, une tête de Taiwo Awoniyi a bien failli tromper le gardien Mohamed El Shenawy (50e). Mais le Nigeria, malgré ses nombreuses occasions, n'a pas tué le match et a laissé l'Égypte revenir un peu dans le match, ou plutôt entrer enfin dedans. Salah a manqué sa seule occasion, perdant son duel avec la gardien Maduka Okoye (71e).

Les Égyptiens ont aussi espéré obtenir un penalty quand Simon, en trébuchant, a déséquilibré Ahmed Sayed "Zizo" (80e), mais l'arbitre n'a pas sifflé, une décision confirmée par la VAR. Mais les hommes de Carlos Queiroz ne méritaient pas de prendre un point après une prestation si terne. En début de match, par deux fois il a fallu remplacer le ballon (19e), dégonflé, comme les Pharaons.

AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
GREAT, un programme australien en faveur des femmes minoritaires

Les touristes vietnamiens sont les plus optimistes d’Asie-Pacifique Commandé par Booking.com, l’indice de confiance des voyageurs, publié mercredi 22 juin, montre que le Vietnam est devenu le 2e pays le plus confiant dans la région Asie-Pacifique, avec 85% des touristes locaux déclarant avoir l’intention de voyager dans les 12 prochains mois.