Cambodge : les ventes de billets au site d’Angkor en baisse de 99,5% en avril

Les revenus en avril du site archéologique d'Angkor au Cambodge ont connu une baisse record en raison des restrictions de voyage dues à la pandémie de COVID-19.

>>Les activités du secteur de l'aviation du Cambodge diminuent de 90%

>>Cambodge : le nombre de touristes à Siem Reap est tombé à presque zéro

>>Le Cambodge nommé meilleure destination du monde pour les touristes

Les ventes de billets au site d’Angkor en baisse de 99,5% en avril.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les revenus tirés de la vente de billets en avril n’ont atteint que 29.368 USD, soit une baisse d'environ 99,5% par rapport au montant de près de 7 millions d'USD en avril 2019. Seulement 654 touristes étrangers ont visité le site archéologique d'Angkor situé dans la province de Siem Reap, au Nord.

De janvier à avril, les revenus du parc ont diminué de près de 60% et sont estimés à environ 18 millions d'USD avec de 384.317 visiteurs étrangers.

Le site archéologique d'Angkor, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) depuis1992, est la destination touristique la plus populaire du royaume.

Pour attirer plus de visiteurs au site d’Angkor, en février dernier, le ministère cambodgien du Tourisme a annoncé que ceux qui achètent des billets d'une journée peuvent visiter le site du patrimoine mondial pendant deux jours au maximum, et ceux qui achètent des billets de trois journées peuvent en visiter jusqu'à cinq journées. Avec un billet de sept jours, les touristes étrangers peuvent désormais visiter le site jusqu'à 10 jours.

Cependant, le fait que les membres de l'ASEAN ont suspendu la facilitation des visas en raison des évolutions complexes du COVID-19, est la cause principale de la forte baisse du nombre de visiteurs à Angkor.

Lors d’une réunion spéciale des ministres du Tourisme de l’ASEAN sur le COVID-19 par visioconférence le 29 avril, le ministre thaïlandais du Tourisme et des Sports, Phiphat Ratchakitprakarn, a fait savoir que les participants avaient annulé toute discussion sur la politique des visas permettant aux citoyens de l’ASEAN de voyager librement entre les frontières.

La politique de facilitation des visas sera réexaminée une fois que l’ASEAN pourra contenir la propagation du virus et que les restrictions de voyage dans chaque pays seront levées, permettant aux activités touristiques de reprendre, a-t-il déclaré.

Lors de cette visioconférence, les ministres du Tourisme des pays membres ont approuvé en principe la Déclaration commune des ministres du Tourisme de l’ASEAN sur le renforcement de la coopération pour revitaliser le tourisme.

VNA/CVN

back to top