12/08/2020 17:25
Séville, vainqueur mardi 11 août de Wolverhampton 1-0 en quart de finale de Ligue Europa, affrontera dimanche 16 août Manchester United dans la grosse affiche des demi-finales. L'Inter Milan, autre favori, défiera lundi 17 août le Shakhtar Donetsk, qui a dominé Bâle 4-1.
>>C3 : Manchester United et l'Inter Milan en demi-finales
>>Ligue Europa : Séville et Leverkusen en quarts

Le milieu argentin de Séville, Lucas Ocampos (3e, droite), marque de la tête lors du quart de finale de la Ligue Europa face à Wolverhampton, à Duisbourg, le 11 août.
Photo : AFP/VNA/CVN

Un peu dans l'ombre de la Ligue des champions de Lisbonne, ces demi-finales rassemblent pourtant un carré d'as, tous anciens vainqueurs de l'épreuve, et tous déjà qualifiés pour la Ligue des champions la saison prochaine. (Configuration qui offre au passage une place en phase de poule de C1 au troisième de la L1 française, Rennes).

Manchester United et l'Inter arrivent lancés : les Red Devils ont fini la Premier League par une série de quatorze matches consécutifs sans défaite. Les Milanais n'ont pour leur part concédé qu'une seule défaite lors des 12 dernières journées de Serie A, pour décrocher le titre honorifique de vice-champion derrière la Juve.

Mais Séville ne peut pas être barré de la liste des favoris : le club andalou a remporté la Ligue Europa cinq fois ces quinze dernières années, dont trois fois consécutivement sous la houlette de Unai Emery (2014, 2015, 2016).

Mardi soir 11 août à Duisbourg, l'équipe désormais coachée par Julen Lopetegui a pourtant souffert pour venir à bout des "Wolves" de Wolverhampton. C'est l'Argentin Lucas Ocampos, d'une reprise de la tête sur coup franc, qui a délivré les Espagnols à la 88e minute, alors qu'on se dirigeait tout droit vers la prolongation après une partie très équilibrée.

Wolverhampton a manqué le coche en première période, lorsque Raul Jimenez a tiré trop mollement un pénalty, arrêté par le gardien de Séville Bono qui était parti du bon côté.

Dans le stade de Cologne dimanche 16 août, Séville ne sera pas sans atouts face aux Red Devils, en souffrance lundi 10 août en quart de finale.

Troisièmes de Premier League et favoris logique de cette Ligue Europa, les coéquipiers de Paul Pogba ont en effet dû batailler jusqu'à la prolongation lundi  10 août et attendre un pénalty - transformé par Bruno Fernandes - pour venir à bout des faibles Danois de Copenhague (1-0).

Donetsk solide outsider 

Dans l'autre demi-finale lundi 17 août à Düsseldorf, l'Inter devra rester sur son élan de fin de saison pour ne pas se faire piéger par une équipe de Donetsk que l'on a vue très disciplinée, talentueuse et efficace mardi contre Bâle.

À Gelsenkirchen, dans le stade de Schalke 04, les Suisses ont rapidement cédé face à la supériorité individuelle et collective des Ukrainiens, qui ont fait le trou en un quart d'heure et ont ensuite géré leur avance.

Dès la deuxième minute, l'international ukrainien d'origine brésilienne Junior Moraes a marqué de la tête (1-0) à la réception d'un corner, suivi 20 minutes plus tard par le Brésilien Taison, dont le tir a été dévié dans son propre but par le défenseur de Bâle, Fabian Frei (2-0, 22e).
 
Alan Patrick a définitivement enterré les espoirs de Bâle en transformant un pénalty à la 75e minute (3-0), et Dodo a conclu la fête en toute fin de match (4-0, 88e). Ricky Van Wolfswinkel a sauvé l'honneur pour les Suisses dans le temps additionnel (4-1, 90+2).
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Voyage en solo, un marché prometteur pour le tourisme Aujourd’hui, voyager seul est un choix très plébiscité par les jeunes. Cependant, afin de mieux répondre aux besoins de ces clients nomades, les voyagistes se doivent d’améliorer leurs services.