Binh Thuân vise le développement durable des pitayas

La province de Binh Thuân (Centre) a fixé l’objectif de porter sa superficie de culture de pitayas certifiés selon le référentiel VietGAP à 10.000 hectares d’ici la fin de l’année 2018.

>>Opportunité pour l’exportation de fruit du dragon

>>Les pitayas vietnamiens conquièrent le marché australien

Environ 85%
Photo: VNA/CVN

Lors d'une séance de travail mardi 17 juillet, les autorités locales ont discuté des mesures propres au développement durable des pitayas. Selon le vice-président du Comité populaire provincial Pham Van Nam, les pitayas de Binh Thuân sont exportés vers 12 pays. Les marchés en Asie représentent 83% de ces exportations, ceux en Europe 11%, l'Amérique et l'Océanie, 6%. Outre la Chine, les exportateurs provinciaux cherchent à augmenter les ventes en Australie, en Inde et en République de Corée.

Huynh Thanh Canh, secrétaire adjoint du Comité provincial du Parti communiste du Vietnam (PCV), a demandé de renforcer la communication sur la production de pitayas certifiés selon le référentiel VietGAP. "La province cherchera à renforcer le transfert de technologies et la généralisation des modèles de culture performants, afin d’abaisser le coût de production et d'améliorer la compétitivité", a-t-il souligné.

Binh Thuân est la province ayant la plus grande superficie de culture de pitayas avec 27.700 hectares et une production annuelle de 540.000 tonnes dont 80%-85% destinés aux exportations. Au mois de juin, la superficie provinciale de culture pitayas répondant aux exigences de VietGAP était de 9.510 hectares, soit plus de 34% du total.


VNA/CVN

back to top