16/05/2022 18:44
À partir de juin 2023, les personnes à faibles revenus auront l’opportunité d’acheter des logements sociaux à prix modérés, fruits du géant Vingroup.
>>Vingroup : le chiffre d'affaires en 2022 estimé à 140.000 milliards de dôngs 
>>Mise en chantier de l'hôpital Vinmec Vinhomes Ocean Park 2

La cité urbaine Vinhomes Imperia de Hai Phong, dans la province éponyme au Nord. Photo : VNA/CVN

Vingroup a récemment publié son plan de construction concernant ses logements sociaux. Ces ouvrages, aux prix oscillant entre 300 et 950 millions de dôngs l’unité, concernent les personnes à faibles revenus tels que les travailleurs et ouvriers dans les zones industrielles… Intitulé "Happy Home", ces immeubles de Vingroup comprennent des appartements et maisons se divisant en 3 catégories.

La première s’agit d’appartements dans des immeubles de 7 étages et d’une superficie d’environ 24 m² chacun, à un coût s’élevant à près de 300 millions de dôngs. La deuxième concerne des appartements dans des immeubles de 15 à 21 étages, d’une superficie de 30 à 50 m² à des prix oscillant entre 400 et 700 millions de dôngs. La troisième concerne des maisons de 50 à 70m²/unité vendues à 950 millions de dôngs. La première et la deuxième représentent la majorité des logements alors que la troisième ne compte qu’un nombre modeste. Chaque projet de Happy Home s’étend de 50 à 60 ha, niché dans les régions périphériques autour des provinces et villes de Hanoï, Hai Phong, Quang Ninh au Nord, Dà Nang, Quang Nam au Centre et Hô Chi Minh-Ville dans le Sud, notamment. Les logements se trouvent généralement dans des zones propres où se trouvent de nombreuses aires de jeux réservées aux enfants, de terrains de sport et de centres commerciaux…

Selon Pham Thiêu Hoa, président de Vinhomes relevant de Vingroup, les travaux de construction seront mis en chantier dès le mois d’août, initialement à Hanoï et à Hô Chi Minh-Ville.

"Nous fixons notre objectif de construire 500.000 appartements et maisons dans les 5 années à venir. Chaque année, environ 100.000 unités seront remplies au service de la clientèle. Grâce à ces projets, les travailleurs pourront posséder un bien immobilier à prix raisonnable au sein d’un espace moderne et confortable. Cela contribue non seulement à booster le bien-être social mais aussi l’économie des localités", a déclaré M. Hoa. Étant donné que ces logements sont implantés dans les zones périphériques, "nous déployons des bus Vinfast reliés aux lignes importantes afin d’assurer la circulation des habitants", a-t-il ajouté.

Une percée pour le marché immobilier

Dans un appartement à Vinhomes Ocean Park, à Gia Lâm, Hanoï.
Photo : BTT/CVN

D’après plusieurs experts, il y a plusieurs dizaines d’années, la construction de tels immeubles a déjà été réalisée dans plusieurs pays d’Asie dont la Thaïlande et la Malaisie. Malgré leurs distances lointaines, entre 30 et 50 km du centre-ville, ces logements ont su attirer de nombreuses personnes. Il s’agit d’un modèle à suivre pour le Vietnam.

Le président de l’Association de l’immobilier de Hô Chi Minh-Ville, Lê Hoàng Châu estime que les Happy Home affectent le marché immobilier du Vietnam.

Selon les statistiques, à ce jour, le pays compte 275 projets de logement social avec 147.000 appartements qui ont été construits. Il reste encore 339 autres projets, avec 371.000 pièces qui sont en train d’être mis en œuvre. Mais ce volume ne répond pas encore à la forte demande des habitants, notamment des travailleurs à faibles revenus. "500.000 appartements et maisons constituent un bon objectif pour le secteur de construction du pays car le segment de logements sociaux ne s’est pas beaucoup développé ces derniers temps", fait savoir M. Châu.

Ces projets de Vingroup réalisent le rêve des personnes à faibles revenus d’acheter leur propre domicile et d’être propriétaire tout en contribuant à développer durablement le marché immobilier du pays.

My Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

Nghê An, une région riche de spécialités culturelles et culinaires Les maisons sur pilotis se reflétant dans la rivière Giang, la culture locale et la riche cuisine des Thai attirent les touristes de passage dans la région montagneuse de l’ouest de la province de Nghê An.