13/06/2022 17:34
Devon Allen, qui jongle entre le sprint et le football américain (NFL), puisqu'il s'est engagé en avril avec les Philadelphia Eagles, a réalisé le troisième meilleur temps de l'histoire sur 110 m haies, en 12 sec 84/100e dimanche 12 juin au Grand Prix de New York.
>>Athlétisme : Thompson-Herah battue par Jackson à Rome
>>MPM pour Duplantis avec 6,01 m à la perche à Hengelo
>>Athlétisme : Warholm refroidi, El Bakkali bouillant à Rabat

Devon Allen (centre), a réalisé la troisième meilleure performance de tous les temps. Photo : AFP/VNA/CVN

Âgé de 27 ans, l'Américain a survolé la course, remportée devant Grant Holloway, médaillé d'or aux Championnats du monde 2019 (13.06) et Daniel Roberts (13.17).

Seuls deux hommes ont couru plus vite sur la distance : le détenteur du record du monde Aries Merritt (12.80) et Holloway (12.81).

"C'était là. J'avais ce temps dans mes jambes à l'entraînement au cours des six dernières semaines. Il fallait juste qu'elles soient fraîches. Je viens aux séances avec l'équipe de football à Philadelphie et je me suis amusé avec les gars. Mais maintenant, je suis en mode piste pour les deux prochaines semaines", a expliqué Allen.

"Vraiment le plus important c'est de me sentir frais et pouvoir courir vite, je suis vraiment excité", a ajouté le sprinteur qui fut des finales olympiques à Rio en 2016 et l'an passé à Tokyo.

Christian Coleman lui monte en puissance à un mois et demi des Mondiaux où il défendra son titre : il s'est imposé dimanche sur 100 m, en 9 sec 92/100e, de loin son meilleur chrono de la saison, devant le Jamaïcain Ackeem Blake (9.95).

Ce n'est pas encore la meilleure performance mondiale de l'année, toujours propriété du Kényan Fernand Omanyala (9.85), ni son temps référence à lui (9.76), mais Coleman a réussi sa course la plus aboutie de l'année sur la ligne droite.

Richardson en progrès

Auteur d'un retour timide (10.09), le 8 mai à Tokyo, depuis sa suspension de 18 mois pour des manquements à ses obligations de localisation, il avait ensuite couru en 10 sec 04/100e, le 28, pour se classer 3e à Eugene où faisait étape la Ligue de diamant.

Eugene où les Mondiaux d'athlétisme auront lieu du 15 au 24 juillet, précédés des sélections américaines du 23 au 26 juin. Les deux plus importants rendez-vous pour le sprinteur de 26 ans, qui avait remporté l'or à Doha lors de la dernière édition en 2019.

Chez les femmes, Sha'Carri Richardson, elle aussi à la recherche de sa forme optimale, a certes fini 2e du 100 m, derrière sa compatriote Aleia Hobbs (10.83), mais son temps de 10 sec 85/100e est de loin son meilleur cette saison.

Elle avait fait sensation l'an dernier aux sélections olympiques américaines, en courant en 10.64 (avec l'aide du vent) en demi-finale avant de remporter la finale. Mais elle avait été privée de Jeux de Tokyo pour avoir fumé du cannabis.

La sprinteuse de 22 ans, remarquée dans une combinaison violette, avec des mailles rouges aux jambes et bras, s'est en revanche imposée un peu plus tard sur le 200 m en 22 sec 38.

Dans les autres épreuves du jour, Noah Lyles, médaillé de bronze olympique à Tokyo l'an dernier, a enlevé le 200 m hommes en 19 sec 61, son temps référence cette saison.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Croisière sur la baie de Ha Long avec des étudiants francophones

Le Laos, l’une des destinations préférées des touristes vietnamiens Selon un rapport du ministère laotien de l’Information, de la Culture et du Tourisme, le nombre de visiteurs internationaux dans ce pays augmente à nouveau, après l'ouverture complète des frontières au Laos début mai.