25/08/2018 00:42
Vendredi après-midi 24 août, le nageur Nguyên Huy Hoàng a rapporté au Vietnam une médaille d’argent supplémentaire aux Jeux asiatiques en Indonésie. Il s’est distingué dans le 1500 m nage libre messieurs.

>>ASIAD 2018: une autre médaille d’argent remportée par des rameurs vietnamiens
>>ASIAD 2018: la nageuse japonaise Ikee dans l'histoire avec cinq médailles d'or
>>ASIAD 2018 : le Vietnam grimpe à la 14e place après cinq jours de compétition
 

Le nageur Nguyên Huy Hoàng. Photo : VNA/CVN


Dans la journée, l’équipe féminine d’aviron vietnamienne, composée de Pham Thi Huê, Dinh Thi Hao, Lê Thi Hiên et Trân Thi An, a également remporté une médaille d’argent le 24 août, dans la catégorie de quadruple épreuve féminine. 


De plus, les sportifs vietnamiens ont décroché deux médailles de bronze, Ngô Huu Vuong dans le tir au fusil à air comprimé, 10 m messieurs et Duong Thi Thanh Minh, en jujitsu dans la catégorie 49 kg. C’est la première fois que cette discipline est inscrite dans les jeux asiatiques.


Le 24 août, le Vietnam était classé à la 16e place parmi les 45 pays et territoires engagés aux Jeux asiatiques 2018 (ASIAD). 
 

Les ASIAD 2018 se déroulent dans les deux principales villes indonésiennes - Jakarta et Palembang - du 18 août au 2 septembre. 

Cet événement sportif régional réunit 16.000 participants, dont 11.000 sportifs en lice dans 40 disciplines.
 

La délégation vietnamienne est composée de 352 athlètes inscrits dans 32 disciplines. Elle s’est fixée pour objectif de remporter de trois à cinq médailles d’or.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.