01/10/2020 15:07
L’ambassadeur de l’UE auprès de l’ASEAN, Igor Driesmans, a déclaré que l’UE avait lancé une nouvelle campagne sur les réseaux sociaux intitulée "Votre santé n’a pas de prix", qui vise à sensibiliser le public aux méfaits que les produits pharmaceutiques et de soins de santé contrefaits peuvent causer des médicaments falsifiés en Asie du Sud-Est.
>>L’ASEAN explore le potentiel de coopération économique et commerciale avec le Royaume-Uni
>>L’ASEAN et le Royaume-Uni tiennent un dialogue économique en ligne

L'UE lance une campagne sur les réseaux sociaux pour la prévention des médicaments contrefaits en Asie du Sud-Est. 
Photo : VNA/CVN

La campagne, qui fait partie du projet financé par l’UE Intellectual Property Key South-East Asia (IP Key SEA), constitue un appel au public à partager ses expériences en matière de prévention des médicaments contrefaits sur les réseaux sociaux.

L’IP Key SEA est un programme quadriennal de 7 millions d’euros (8 millions d’USD) mis en œuvre par l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO). Le principal objectif du programme est de soutenir la protection et l’application des droits de propriété intellectuelle (PI) dans toute l’Asie du Sud-Est, en vue de créer un environnement juridique et économique approprié propice au commerce et à l’investissement dans la région.

Selon une étude récemment publiée par l’EUIPO et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), 90% des médicaments contrefaits peuvent être nocifs pour la santé d’un patient, car ils ne respectent pas le droit de la propriété intellectuelle.

Il peut s’agir de médicaments comme les antibiotiques, les analgésiques et les médicaments contre le diabète, le système nerveux central, les maladies cardiaques, le cancer, le paludisme et le VIH/sida, ou des médicaments de style de vie et des médicaments à des fins esthétiques, allant des injections de beauté aux soins de la peau. Cependant, certains de ces produits contrefaits sont classés comme compléments alimentaires ou cosmétiques dans certains pays.

Selon Tiago Guerreiro, chef du projet IP Key SEA, les faux médicaments peuvent contenir à la fois un placebo et des substances dangereuses. L’objectif des contrefacteurs est de tirer le plus grand profit possible de la vente de médicaments contrefaits, en utilisant des substances et des matériaux bon marché qui pourraient être facilement disponibles, mais qui ne sont pas destinés à la consommation humaine.

L’EUIPO gère les droits des marques, dessins et modèles de l’UE, l’Observatoire européen des atteintes aux droits de propriété intellectuelle et la base de données des œuvres orphelines. En dehors de l’UE, l’EUIPO met en œuvre des projets financés par l’UE qui visent à renforcer les systèmes de protection de la propriété intellectuelle à l’échelle mondiale, en collaboration avec plusieurs partenaires internationaux.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Culture et grands espaces à Yên Bái Chaque année, aux mois de septembre et octobre, les montagnes du district de Mù Cang Chai de la province de Yên Bái sont le terrain de jeu de très nombreux touristes.