23/04/2017 16:14
Le géant informatique américain Apple s'est donné pour but de ne plus utiliser "un jour" que des matériaux recyclés pour fabriquer ses appareils, selon son rapport annuel sur l'environnement publié jeudi 20 avril.
>>Apple prêt à investir dans la filiale de puces-mémoires de Toshiba
>>Apple développe une technique de suivi du diabète

Apple vise une chaîne d'approvisionnement en circuit fermé.
Photo : AP/VNA/CVN

Tous les appareils que le groupe produit -iPhone, tablettes iPad ou ordinateurs Mac- sont en effet de grands consommateurs d'aluminium, de cuivre, d'or, d'argent, d'étain, de cobalt, de tungstène, de tantale...

"Nous nous sommes (...) mis au défi un jour de ne plus du tout dépendre de l'exploitation minière", annonce Apple, sans donner de date.

En attendant, il rappelle qu'il encourage ses clients à lui ramener leurs vieux appareils et qu'il travaille à "de nouvelles techniques de recyclage", comme son robot Liam qui décortique les iPhone 6 pour en récupérer les matériaux.

L'annonce de la marque à la pomme a été saluée comme "une étape majeure" pour le secteur technologique par l'ONG Greenpeace, avec tout de même quelques bémols.

"Si passer à 100% de matériaux recyclés est essentiel pour réduire l'empreinte du secteur, il est aussi fondamental pour Apple et les autres grandes entreprises technologiques de concevoir des produits qui durent, sont faciles à réparer, et recyclable à la fin de leur vie", a prévenu Gary Cook, un expert technologique de l'ONG, cité dans un communiqué.

Pour lui, l'engagement d'Apple "est ambitieux et souligne le besoin d'un plus grand sentiment d'urgence à travers le secteur (technologique) pour réduire la consommation de ressources et les déchets électroniques qui ont des impacts importants sur l'environnement et la santé humaine".

Apple ne dit pas quelle est la proportion de matériaux recyclés qui entre actuellement dans ses produits.

Le groupe s'engage parallèlement à diminuer davantage la consommation de ses produits, notant au passage que 96% de l'électricité qu'il a utilisée dans le monde l'an dernier provenait d'une source d'énergie renouvelable, 100% aux États-Unis ou en Chine.
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.