ONU
Appel à réintégrer la production agricole de la Russie et de l'Ukraine aux marchés mondiaux

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a appelé jeudi 19 mai à de nouveaux efforts pour réintégrer la production agricole de la Russie et de l'Ukraine dans les marchés mondiaux.

>>Entre sécheresse et tensions en Ukraine, l'Irak craint pour son blé

>>La tension russo-ukrainienne risque d'affecter l'approvisionnement en blé de l'Indonésie

Un champ de blé en Ukraine.

"Toutes les solutions efficaces à l'insécurité alimentaire mondiale nécessitent de réintégrer la production agricole de l'Ukraine et la production d'aliments et d'engrais de la Russie et de la Biélorussie dans les marchés mondiaux, et ce malgré le conflit", a déclaré M. Guterres lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur les conflits et la sécurité alimentaire.

"Nous travaillons à trouver un accord global qui permettra à l'Ukraine d'exporter de la nourriture, non seulement par train mais aussi par la mer Noire, et qui ramènera sans restrictions la production russe de nourriture et d'engrais sur les marchés mondiaux", a indiqué le haut responsable de l'ONU.

M. Guterres a souligné que cela nécessiterait "la bonne volonté de tous les pays concernés". Pour répondre aux besoins les plus urgents en matière de sécurité alimentaire et de nutrition au Niger, au Mali, au Tchad et au Burkina Faso, le secrétaire général a annoncé le déblocage de 30 millions d'USD du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF).

"Cela porte à près de 95 millions d'USD les financements acheminés via le CERF au Sahel depuis le début de l'année", a-t-il affirmé. Investir dans des solutions politiques pour mettre fin aux conflits, en prévenir de nouveaux et construire une paix durable est crucial pour lutter contre l'insécurité alimentaire, a déclaré M. Guterres.


Xinhua/VNA/CVN