10/09/2018 23:28
"L'équilibre n'est pas encore bon". Joachim Löw, en quête de rachat après l'humiliation de l'Allemagne au Mondial, a posé un regard critique sur la victoire de son équipe dimanche 9 septembre 2-1 contre le Pérou.
>>Allemagne: Gündogan prêt à affronter les sifflets
>>Affaire Özil: la fédération allemande rejette les accusations de racisme

L'Allemagne vient à bout du Pérou, grâce à Nico Schulz (N°14), auteur du 2e but, en match amical à Sinsheim, le 9 septembre.
Photo: AFP/VNA/CVN

Trois jours après son nul 0-0 contre la France, la Mannschaft a attendu la 85e minute pour s'imposer grâce à un but de Nico Schulz, qui fêtait sa première sélection. Luis Advincula avait ouvert le score pour les Sud-américains (22e) et Julian Brandt avait égalisé (25e).

À Sinsheim (le stade du TSG Hoffenheim), le sélectionneur Joachim Löw savait qu'il n'avait pas le droit à l'erreur, s'il voulait poursuivre sereinement sa quête de réhabilitation. "Je suis content que nous ayons gagné. On a senti que l'équipe voulait la victoire, elle s'est battue jusqu'au bout", a-t-il dit au coup de sifflet final.

"Les deux matches (France et Pérou) ont montré que du point de vue de notre état d'esprit et de l'agressivité, nous avons fait un pas en avant", a renchéri Marco Reus.

Le match nul de Munich contre la France avait été unaniment considéré comme un premier pas sur la voie du renouveau. Face aux champions du monde, la Mannschaft avait fait preuve de cohésion en défense, mais s'était montrée incapable de concrétiser ses occasions.

Allemagne dominatrice mais maladroite

Entre les deux matches, Joachim Löw avait donc demandé à ses joueurs de "jouer les transitions encore plus vite, de façon plus efficace et plus audacieuse", afin de rendre à l'équipe son efficacité offensive.

Le défenseur péruvien Luis Advincula (N°17) vient d'ouvrir le score face à l'Allemagne en match amical, le 9 septembre à Sinsheim.
Photo: AFP/VNA/CVN

Mais contre le Pérou, les supporters ont pu craindre de revivre l'un de ces scénarios cauchemar du Mondial: une Allemagne dominatrice, qui monopolise le ballon mais se montre trop maladroite pour marquer. Et sur les contres, les Péruviens capables de prendre de vitesse une défense qui s'est trop découverte.

C'est exactement de cette façon que Luis Advincula a ouvert le score à la 22e minute, en s'échappant sur l'aile droite et en prenant de vitesse Nico Schulz, qui fêtait sa première sélection (tout comme le Parisien Thilo Kehrer, entré en jeu pour les 18 dernières minutes).

"Nous n'avons pas bien fermé derrière, le Pérou a joué une diagonale et a utilisé notre côté trop ouvert (...) Nous n'avons pas encore le bon équilibre", a constaté Löw.

L'Allemagne a réagi rapidement en égalisant trois minutes plus tard, par Julian Brandt. Mais les deux attaquants Marco Reus, en première période, et Timo Werner ont de nouveau gâché un nombre impressionnant d'occasions, par maladresse dans le dernier geste. Un manque d'efficacité chronique qu'a fait oublier in extremis Nico Schulz... un défenseur latéral.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.