31/01/2021 09:56
La footballeuse australienne d’origine vietnamienne Alexandra Huynh a confié avoir la chair de poule en pensant à la possibilité pour elle de porter un jour les couleurs de la sélection nationale du Vietnam. Retour sur son parcours.
>>Nguyên Van Quyêt et Huynh Nhu lauréats du Ballon d'Or du Vietnam 2020
>>Le rêve européen de l’attaquante Hai Yên
>>Les footballeuses vietnamiennes ont du mal à gagner leur vie

Alexandra Huynh souhaite tenter sa chance sous les couleurs de la sélection nationale du Vietnam.
Photo : ST/CVN

Alexandra Huynh, 27 ans, est de nationalité australienne. Elle a pour nom vietnamien Huynh Bao Yên. Évoluant au poste de défenseur, elle a joué tout d’abord pour le club australien des Newcastle Jets puis les équipes des universités de Colorado et de Troy aux États-Unis. Elle a rejoint ensuite les Western Sydney Wanderers FC lors de son retour en Australie. Après huit saisons avec ce club, elle a signé en octobre 2020 un contrat d’une durée d’un an avec S.S.D Napoli Fermminile FC, une équipe qui s’est hissée en série A du championnat d’Italie cette année.

Accueillie à bras ouverts

Alexandra joue donc au plus haut niveau : "J’aime vraiment jouer au football en Italie. Le football est vraiment ancré dans la culture de la population. Les matchs sont également plus exigeants en termes de force physique. Le football féminin en Italie est respecté et plein de potentiel", partage-t-elle après deux mois de vie en Italie.

Alexandra est venue pour la première fois au Vietnam en 2011 lorsque son équipe australienne disputait le Championnat d’Asie de football féminin des moins de 19 ans (AFC U19 Women’s Championship) ainsi que les éliminatoires pour la Coupe du monde féminine de football des moins de 20 ans (U20).

"Je n’avais jamais été au Vietnam auparavant. J’ai vécu une expérience mémorable ici. Cependant, à l’âge de 17 ans, je ne me concentrais que sur le football. Maintenant, j’ai hâte d’apprendre le vietnamien ainsi que de découvrir encore plus mes origines", confie-t-elle.

Ayant de l’expérience dans plusieurs pays et au plus haut niveau, elle pense que le football féminin vietnamien a besoin de plus d’investissement s’il veut être compétitif au niveau mondial.

Alexandra Huynh évolue actuellement en série A du championnat d’Italie, au sein du club S.S.D Napoli Femminile.
Photo : CTV/CVN

"La grande différence entre les équipes, c’est l’investissement, et ce à n’importe quel niveau, du club à l’équipe nationale. La question qui se pose est : combien êtes-vous prêt à investir dans cette équipe, dans les ressources humaines et les infrastructures ? Le football féminin vietnamien est un sport prometteur. La sélection nationale a fait un vrai pas en avant et est devenue un adversaire redoutable dans l’arène asiatique. Le fait que la FIFA offre les places supplémentaires dans le groupe asiatique pour la Coupe du monde 2023 sera une bonne chance pour elle", partage-t-elle.

Si Alexandra encourage autant la sélection nationale féminine, c’est parce qu’elle espère pouvoir la rejoindre. En effet, la joueuse a demandé sa naturalisation et pourrait rejoindre l’équipe prochainement. "La sélection nationale féminine est toujours prête à accueillir les talents. Ce serait formidable si la demande de naturalisation d’Alexandra Huynh était acceptée. Les conditions nécessaires pour la voir jouer sous nos couleurs sont les suivantes : un passeport vietnamien, le consentement de la Fédération vietnamienne de football (VFF) ainsi que de la Fédération australienne de football (FFA) et le certificat international de transfert (CTI) établi par l’association nationale que le joueur désire quitter", explique l’entraîneur de la sélection nationale de football féminin du Vietnam, Mai Duc Chung.

Et de continuer : "Personnellement, je me tiens prêt à aider Alexandra Huynh si ses parents sont d’accord de voir leur enfant porter le maillot de leur pays d’origine".

Une équipe jeune et ambitieuse

Plus de neuf mois après le dernier match et sa défaite 2-1 contre l’Australie lors des barrages de la Coupe du monde 2020, la sélection nationale féminine s’est réunie à nouveau le 28 décembre.

À cette occasion, le coach Mai Duc Chung convoqua plus de 30 joueuses, dont les piliers de l’équipe que sont Huynh Nhu, Nguyên Thi Tuyêt Dung... La défenseuse Pham Thi Tuoi n’est pas dans la liste en raison d’une blessure au genou.

Cette saison, de nombreuses jeunes sont appelées à jouer les premiers rôles dans l’équipe première et dans l’équipe réserve afin de se préparer pour le Championnat féminin de l’AFF et les Jeux d’Asie du Sud-Est en 2021.

Le rajeunissement de l’effectif vise à poursuivre un objectif plus ambitieux, la Coupe du monde 2023. Le football féminin vietnamien ne s’est jamais qualifié pour ce tournoi mythique mais il y a bon espoir pour que cela puisse arriver cette fois-ci. D’une part parce que le niveau de l’équipe nationale s’améliore (elle se tient aujourd’hui à la 35e place du classement FIFA) et d’autre part parce que le Conseil de la FIFA a approuvé à l’unanimité la proposition visant à augmenter le nombre de participants. Le Mondial de foot féminin passera ainsi de 24 à 32 équipes dès sa prochaine édition.

Pour transformer le rêve en réalité, le football féminin vietnamien ne doit pas ménager ses efforts. Peut-être que la venue d’Alexandra Huynh aidera l’équipe à passer un cap. 
Pham Thi Vuong Lu/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La collection unique de statues de buffles du peintre-artisan Nguyên Tân Phat

Vacances estivales à la plage de Tuy Hoà et l'hôtel Saigon - Phu Yên Avec ses fruits de mer abondants et délicieux, ses habitants honnêtes et hospitaliers, Phu Yên s’avère une destination idéale pour les vacances d’été en famille.