17/01/2021 11:26
Le nom de Ngô Son Dinh résonne aujourd’hui de manière familière auprès de tous les passionnés d’haltérophilie du Vietnam. À 20 ans, il est actuellement l’un des sportifs les plus prometteurs du pays et s’est déjà constitué un beau palmarès en Asie comme dans le monde.
>>Jeux olympiques de la jeunesse d'été: le Vietnam obtient de bons résultats
>>Jeux olympiques de la jeunesse d'été: deux médailles pour le Vietnam en haltérophilie

Ngô Son Dinh est l’un des plus grands espoirs de l’haltérophilie vietnamienne pour les 31es Jeux d’Asie du Sud-Est 2021. Photo : VNA/CVN

Le jeune sportif Ngô Son Dinh est bien connu des amoureux d’haltérophilie en raison de ses nombreux succès sur la scène internationale : médaille d’or aux Jeux olympiques de la jeunesse d’été, trois d’or aux Championnats junior d’Asie, deux de bronze à la Coupe du monde junior, etc. Grâce à ses exploits, Ngô Son Dinh fut l’un des sportifs honorés lors du Xe Congrès national d’émulation patriotique tenu en décembre dernier à Hanoï. Il fut aussi le seul délégué de la province de Tiên Giang ayant participé au IIIe Congrès des jeunes de talents du Vietnam organisé le même mois à Hanoï.

Du talent à revendre

Né dans le village balnéaire de Vàm Lang, district de Go Công Dông, province de Tiên Giang, au Sud, Ngô Son Dinh est repéré à l’âge de 11 ans par Nguyên Thuy Khuong, entraîneur en chef de l’équipe d’haltérophilie de la province. Ce dernier convainquit la famille du jeune Ngô Son Dinh de le laisser partir pour s’entrainer avec d’autres jeunes prometteurs.

Nguyên Thuy Khuong expliquait à l’époque que "Ngô Son Dinh a des dispositions naturelles pour devenir un excellent haltérophile de la province de Tiên Giang comme du Vietnam". On peut dire aujourd’hui qu’il avait vu juste !

"À cette époque-là, j’étais très surpris, se souvient Ngô Son Dinh. Car je ne connaissais ce sport que par la télévision. Je me sentais aussi très inquiet à l’idée de quitter ma famille pour les séances d’entraînement au Centre de formation et d’entraînement sportif de la province de Tiên Giang".

Ngô Son Dinh sur la plus haute marche du podium des JO de la jeunesse de 2018 à Buenos Aires, en Argentine. Photo : CTV/CVN

Malgré ses craintes et grâce au soutien et aux paroles encourageantes du maître Nguyên Thuy Khuong, Ngô Son Dinh parvint à persuader ses parents de le laisser partir pour tenter une carrière d’haltérophile. Le jeune talent, bien déterminé à se surpasser, promit à sa famille de tout faire pour briller lors des compétitions nationales et internationales dans le futur.

Durant les premiers temps, la cadence des entraînements et l’éloignement de sa famille furent difficile à vivre pour Ngô Son Dinh. Nouveau dans la discipline d’haltérophilie, son corps dut s’adapter et s’en trouva fatigué et meurtri à de nombreuses reprises. Outre les heures d’entraînement intensif, l’adolescent dut également suivre des cours selon le programme du ministère de l’Éducation et de la Formation. À plusieurs reprises, il pensa jeter l’éponge mais il garda en tête la promesse faite à ses parents. "Pendant ces moments difficiles, ma famille était ma plus grande motivation pour repousser mes limites. Je pense que je dois m’efforcer de ne pas trahir la confiance que ma famille m’a accordée", confie-t-il.

On voit aujourd’hui que ses efforts et sa détermination ont porté leurs fruits puisqu’il s’est fait depuis un nom en Asie. En 2017, lors de sa première participation au Championnat junior d’Asie disputé au Népal, il décrocha à la surprise générale une médaille d’argent et deux de bronze dans la catégorie des moins de 56 kilos.

À l’édition 2018 de ce même championnat, il fit vibrer de nouveau son public en montant à trois reprises sur la plus haute marche du podium dans la même catégorie.

Lors de la première journée de compétition des JO de la jeunesse d’été 2018 organisés à Buenos Aires, en Argentine, Ngô Son Dinh domina de nouveau dans la catégorie des moins de 56 kg, en soulevant au total 262 kg, avec une médaille d’or à la clé. La même année encore, il décrocha trois médailles de bronze au Tournoi junior du monde tenu en Ouzbékistan.

Ne pas se reposer sur les lauriers

Ces succès successifs montrent les progrès remarquables réalisés par Son Dinh en peu de temps. Le travail acharné et la détermination du jeune sportif impressionnent même les experts internationaux. Daniela Kerkalova, du Centre national d’entraînement sportif IV, estime par exemple que "Son Dinh est un athlète talentueux et fait de grands efforts pendant l’entraînement. Je suis convaincue que dans les temps à venir, il pourra entrer dans la cour des grands".

Selon l’entraîneur Nguyên Thuy Khuong, bien qu’il ait remporté de nombreuses réalisations sur la scène internationale, Son Dinh est un sportif très humble et travailleur qui ne se repose sur ses lauriers. Pour l’heure, il travaille dur pour se remettre d’une blessure à l’épaule en 2019. Souhaitons-lui tout le meilleur pour 2021 et pourquoi ne pas de se qualifier pour les prochains JO ?
Phuong Nga/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hà Nam préserve et promeut l’art traditionnel

Le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam, une destination prisée Le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam est une des destinations appréciée en campagne périurbaine de Hanoï. Ce village est tout comme un musée à ciel ouvert et présente les caractéristiques culturelles typiques des 54 groupes ethniques du pays.