18/08/2019 12:29
Chaque année, l’École supérieure internationale de technologie Lilama 2 forme des milliers d’étudiants dans différents secteurs. Elle est l’un des cinq établissements bénéficiant d’aides financières de l’Agence française de développement.

>>Insertion professionnelle des jeunes au Vietnam
>>La France aide le Vietnam pour la formation professionnelle
 

Un cours de pratique à l’école Lilama 2, dans la province de Dông Nai (Sud).


Créée en 1986, l’École supérieure internationale de technologie Lilama 2 se trouve dans le district de Long Thành de la province méridionale de Dông Nai. Depuis 2010, elle est placée sous la tutelle du ministère de la Construction.

Avec 4.500 étudiants et plusieurs coopérations internationales, Lilama 2 figure parmi les centres de formation les plus innovants du pays. Elle est l’une des premières écoles de formation professionnelle à bénéficier d’une pleine autonomie financière.

L’école forme à une vingtaine de métiers et offre différents types de qualifications: diplômes d’ingénieur et d’études professionnelles, certificats de technicien et pour des formations techniques de courte durée.

Environ 6,6 millions d’euros pour l’E-building

Lilama 2 est l’une des cinq unités bénéficiant des aides financières de l’Agence française de développement (AFD) dans le cadre du 2e projet de formation professionnelle de cet organisme au Vietnam, d’un fonds total de 25 millions d’euros. Les aides accordées par cette caisse française (construction, équipement et assistance technique) ont permis à cinq écoles professionnelles de devenir des centres d’excellence et de délivrer des formations alignées sur le modèle français. Lilama 2 a bénéficié de 6,6 millions d’euros pour construire le bâtiment E-building et adapter aux normes françaises les filières de soudage et de télécommunications.

"Cela fait plus de 20 ans que l’on a des formations professionnelles au Vietnam. On a construit dix écoles professionnelles et Lilama 2 est une nouvelle école réalisée avec le Vietnam", affirme Fabrice Richy, directeur de l’AFD au Vietnam.

Inauguré le 10 mai 2019 au sein de l’école Lilama 2, le bâtiment E-building répond à deux objectifs. Premièrement, c’est un modèle pour le dispositif de formation professionnelle vietnamien, avec des filières dédiées aux nouvelles technologies. Deuxièmement, ce bâtiment est respectueux de l’environnement et prouve que les économies d’énergies sont possibles dans tous les secteurs.

"Grâce aux financements de l’AFD, Lilama 2 a pu construire l’E-buiding, un bâtiment d’efficacité énergétique et qui est adapté aux normes françaises dans les filières de soudage et de télécommunications, en partenariat avec l’aéroport de Long Thành. C’est une valeur ajoutée certaine: notre programme de formation est toujours en partenariat avec le milieu entreprenarial", révèlé Nguyên Khanh Cuong, recteur de l’école Lilama 2.

Renforcement de la coopération avec l’AFD

Ces dernières années, la coopération entre l’AFD et Lilama 2 où s’est resserrée dans le cadre du projet financé par l’AFD. Les deux parties ont régulièrement participé à des séances de travail communes afin de concrétiser leurs objectifs.

 

Lors d'une table ronde sur l’insertion professionnelle des jeunes organisée le 10 mai à l’école Lilama 2, dans la province de Dông Nai (Sud). 


Pour les étudiants, la coopération franco-vietnamienne constitue une véritable opportunité. "J’apprécie hautement la qualité de la formation. Les cours sont basés sur le programme français, et donc la théorie est reliée étroitement à la pratique. Les étudiants ont l’occasion de s’habituer au travail en équipe et à des équipements à la pointe de la modernité. Je souhaite à ma sortie trouver immédiatement un emploi adapté à ma formation", confie Trân Minh Tâm, étudiant au Département des télécommunications. 

Espérons qu’à l’avenir, avec l’aide française, Lilama 2 sera toujours un établissement d’excellence, en mesure de former des élèves de niveau BTS aux métiers de pointe du secteur.

L’AFD finance 86 projets au Vietnam

Institution financière publique et solidaire, l’AFD est un acteur central de la politique de développement de la France à l’étranger. Elle s’engage sur des projets qui améliorent concrètement le quotidien des populations dans les pays en développement, émergents et d’outre-mer. Cet organisme intervient dans de nombreux secteurs: énergie, santé, biodiversité, accès à l’eau, numérisation, formation professionnelle.

L’AFD accompagne la transition vers un monde plus sûr, plus juste et plus durable. Son action s’inscrit pleinement dans le cadre des Objectifs de développement durable (ODD).

Présente dans 110 pays via un réseau de 85 agences, l’AFD accompagne aujourd’hui plus de 4.000 projets de développement. En 2018, elle a engagé 11,4 milliards d’euros pour le financement de ces projets.


Présente au Vietnam depuis 1994, l’AFD a financé 86 projets pour un montant de près de 2,1 milliards d’euros dans différents secteurs: transports, infrastructures, énergies, agriculture, etc. En lien avec les priorités de la coopération française au Vietnam, l’AFD positionne son intervention en accompagnement de la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le climat.


Texte et photos: Phuong Mai/CVN
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Franconomics 2019 : entreprises, universités et localités se relient

Vietnam - Chine : Hô Chi Minh-Ville promeut sa coopération touristique avec le Yunnan Hô Chi Minh-Ville attache toujours de l'importance à la promotion de ses liens avec les localités chinoises, a déclaré le 15 novembre le vice-président du Comité populaire municipal, Vo Van Hoàn, en recevant la vice-gouverneure de la province chinoise du Yunnan, Li Malin, en visite de travail dans cette ville.