09/05/2021 16:28
Les attentats à la bombe perpétrés près d'une école pour filles dans un quartier de Kaboul, majoritairement peuplé par des chiites hazaras, s'élève désormais à 50 morts, a annoncé dimanche 9 mai le ministère de l'Intérieur afghan.
>>Afghanistan : les États-Unis ouvrent la dernière phase de leur retrait
>>Afghanistan : huit soldats tués dans des affrontements avec des Talibans
>>Le centre-ville de Kaboul touché par une puissante explosion

Un blessé est transporté à l'hôpital après un attentat à la bombe près d'une école pour filles, le 8 mai à Kaboul, en Afghanistan.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le porte-parole du ministère, Tareq Arian, a indiqué à la presse qu'une voiture piégée a explosé samedi 8 mai devant l'école Sayed Al-Shuhada, et que deux autres bombes ont explosé au moment où les élèves paniqués se précipitaient dehors.

Il a ajouté que plus d'une centaine de personnes été blessées et que la plupart des victimes sont des étudiantes.

Les explosions se sont produites dans le quartier hazara de Dasht-e-Barchi, dans l'ouest de la capitale afghane.

Il a eu lieu au moment où ses habitants faisaient leurs courses à l'approche de la fête musulmane de l'Aïd el-Fitr qui va marquer la semaine prochaine la fin du mois de jeune du ramadan.

Les familles ont commencé à enterrer dimanche les victimes sur un site situé au sommet d'une colline connu sous le nom de "cimetière des martyrs".

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong

Quang Ninh se rouvre aux touristes La province de Quang Ninh, qui n’a enregistré aucun nouveau cas de transmission locale du COVID-19 depuis plus d'un mois a décidé de relancer son tourisme.