26/11/2016 23:40
Le tombeau de Cu Thach - Hàng Gon, âgé de 2.000 ans, dans la province méridionale de Dông Nai, a récemment obtenu le statut de site national spécial. De plus, le temple de la littérature Trân Biên a obtenu celui de site historique national.

>>Dông Nai : le temple de Trân Biên reconnu monument historique
>>Dông Nai : le premier Temple de la Littérature du Sud
 

Le temple de la littérature Trân Biên a obtenu celui de site historique national.
Photo : Sy Nguyên/VNA/CVN


Le directeur du Service de la culture, des sports et du tourisme de Dông Nai, Lê Kim Bang, a déclaré que le tombeau de Cu Thach-Hàng Gon, dans la commune de Hang Gon, ville de Long Khanh, est un tombeau mégalithique à une seule chambre, d’architecture rare.

Il a été découvert par l’ingénieur français Jean Bouchot en 1927 lors de la construction de la route reliant Long Khanh à Ba Ria. Un an plus tard, il a été répertorié dans la liste des "tombes d’Indochine".

L’ancien tombeau a été découvert en 1927 par le Français Jean Bouchot, un des ingénieurs des ponts et des chaussées chargés du chantier de construction d’une route reliant le chef-lieu de Long Khanh (province de Dông Nai) et la province de Bà Ria-Vung Tàu (actuellement la route nationale 56). Un an plus tard, il a été répertorié dans la liste des "tombes d’Indochine".

En 1984, le tombeau de Cu Thach - Hàng Gon a été reconnu site historique au niveau national par l’ancien ministère de la Culture et de l’Information (aujourd’hui ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme).
 

Le tombeau de Cu Thach - Hàng Gon, âgé de 2.000 ans.
Photo : VNA/CVN


Après cette première découverte du Français J. Bouchot, plusieurs missions d’archéologues vietnamiens et étrangers se sont relayées afin de poursuivre les recherches. De nouveaux détails ont été mis en lumière.

Les fouilles co-réalisées en 1996 par le Musée provincial de Dông Nai et le Centre archéologique de Hô Chi Minh-Ville ont couvert une zone supplémentaire, s’étendant jusqu’à 60 m à l’est du tombeau. Les archéologues y ont ramassé des échantillons de pierres semblables à ceux du tombeau, et en ont déduit qu’il s’agissait du chantier où les blocs ont été travaillés.

Dix ans plus tard, le Comité de gestion des vestiges historiques et des sites touristiques de la province de Dông Nai et le Centre archéologique du Nam Bô oriental ont encore élargi les fouilles, avec cette fois la découverte de fragments de poteries antiques, de traces de cendres, d’un outil servant à affiler les pierres et de deux cors en bronze. Les résultats des analyses montrent que le site a été bâti entre 150 ans avant notre ère et 240 après J.-C.

Le tombeau de Cu Thach - Hàng Gon est le plus imposant de la région avec 4,2 m de long, 2,7 m de large pour 1,6 m de hauteur, le tout fait à partir de 6 pierres monolithiques dont la surface a subi un travail de polissage des plus soignés. Les colonnes installées aux alentours mesurent de 3 à 10 m de haut.

Selon les scientifiques, ce tombeau est unique en termes de valeur artistique et de technique des tribus antiques d’Asie du Sud en général, et vietnamiennes en particulier.

CPV/VNA/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Noël 2016 à Hô Chi Minh-Ville Depuis début décembre, à Hô Chi Minh-Ville, les librairies, les supermarchés ou encore les magasins spécialisés en décorations… sont remplis de produits et autres décorations de Noël.