14/03/2017 00:45
Deux nouveaux modèles de smartphone "made in Vietnam" par les deux fabricants domestiques Mobiistar et Bavapen ont été lancés les premiers jours de 2017. Dotés de fonctions performantes répondant aux besoins variés des consommateurs, mais d’un prix abordable, l’espoir est que ces produits ouvrent de belles perspectives aux produits vietnamiens sur un marché des smartphones dominé par les grandes marques étrangères.
>>Smartphones : le chinois Huawei vise haut sur le marché mondial
>>Télécommunications : bonne croissance de Viettel au Pérou
>>Le Vietnam, 2e exportateur de téléphones mobiles au Pérou

Mobiistar Prime X, le nouveau modèle lancé par l'entreprise vietnamienne Mobile Star Corp. 
Photo : MM/CVN

Depuis les derniers mois de 2016, les deux marques de téléphones Mobiistar et Bavapen suscitent l’attention des consommateurs en raison du lancement de nouveaux modèles de smartphones à moins de 4 millions de dôngs, mais équipés de modernes fonctionnalités. Mobiistar propose d'écran tactile haut définition de 5,5 pouces commercialisés à 3,69 et 3,46 millions. Le modèle James Bond de Bavapen, de 3,55 millions, à une fonctionnalité "one-hand" qui permet aux clients de l’utiliser avec une seule main. Tous ces nouveaux smartphones ont un design simple et un capteur d’empreinte digitale qui, actuellement, ne se trouve que sur des modèles de plus de 5 millions chez les grandes marques.

Le smartphone Viêt, encore des pierres d’achoppement

Lors des derniers mois 2016, le marché mondial du téléphone portable a connu des évolutions très variées dans toutes les gammes. Si les géants du secteur étaient confrontés à un tassement des ventes en raison d’une saturation croissante de nombreux marchés, les fabricants chinois ont renoué fortement avec la croissance des ventes de leurs marques domestiques, telles Oppo ou Vivo. Les marchés conquis par ces smartphones aux prix intéressants sont les pays en voie de développement ou émergents, et même les marchés de pays développés.

L’invasion de tels produits très compétitifs anticipe des changements considérables, ce qui influe énormément sur le marché des smartphones au Vietnam. Selon une entreprise d’étude de marché, "dans le segment de prix de Bavapen et Mobiistar, les produits de moins de 5 millions de dôngs représentent 40% des ventes. La plupart sont des produits chinois : Huawei, ViVo, Coolpad, Meizu... La marque Oppo, en particulier, a un volume de vente impressionnant au Vietnam grâce à ses campagnes publicitaires très bien faites... Bref, la concurrence devient de plus en plus rude pour les entreprises vietnamiennes".

Les produits vietnamiens, eux, n’ont toujours pas emporté la confiance des consommateurs nationaux. Les entreprises domestiques ont d’énormes difficultés faute de stratégie marketing produit efficace, et leurs problèmes ataviques de financement ne leur permettent pas d’ouvrir des points de distribution à leur enseigne.

Les évolutions actuelles donnent un panorama vivant et attrayant du marché de la téléphonie, là où les entreprises domestiques s’évertueront à être plus dynamiques afin de regagner leur position.

Xiaomi, une marque de smartphone chinoise, a fait ses grands pas sur le marché vietnamien.
Photo : Hông Anh/CVN

Vers des perspectives de croissance

En dépit de la forte concurrence propre à ce secteur, les entreprises vietnamiennes s’efforcent constamment d’améliorer leurs modèles sur le plan technique comme du design. Elles n’hésitent pas, également, à diversifier leurs canaux de distribution en privilégiant de plus en plus la publicité et les relations clientèle avec divers moyens de communication, notamment les réseaux sociaux.

Ces efforts ont porté leurs premiers fruits. Tandis que de grands fabricants comme Apple ou Samsung conservaient fin septembre 2016 leur domination avec de première et troisième place en termes de ventes selon les études de marché du groupe GfK, le chinois Oppo a quelque peu changé la donne en parvenant à la deuxième place, et Mobiistar... à la quatrième, détrônant Nokia qui figurait dans le top des smartphones au Vietnam depuis de nombreuses années.

Nguyên Kha, le CEO de Mobile Star Corp., expose la stratégie commerciale de Mobiistar : "Prix attrayants, design à la mode, fonctionnalités propres à la marque, caméra mieux intégrées pour de meilleures photographies... Mobiistar a défini ces principes pour se démarquer de ses concurrents et mieux séduire le consommateur". Monsieur Kha ajoute qu’en dehors du produit, des campagnes publicitaires et de promotions commerciales seront lancées en collant aux besoins réels de la clientèle vietnamienne.

Nguyên Quôc Bao, le président général de la société par action de téléphones portables Thành Công, constate que "dans plusieurs pays asiatiques, en particulier en Asie du Sud et du Sud-Est, les marques locales occupent la majorité des parts de marché". Pour autant, il souhaite que le consommateur vietnamien apporte son soutien aux smartphones vietnamiens, citant en exemple le Pakistan où les marques domestiques dominent 70% du marché, le reste revenant aux deux géants Apple et Samsung qui, de facto, empêchent la pénétration des smartphones chinois. Le propriétaire de la marque Bavapen réaffirme ensuite les progrès continus de ses produits en termes de design et de qualité afin de convaincre la clientèle vietnamienne.

Les rapports des agences d’études de marché indiquent également que "les marques locales privilégient le segment de marché des personnes de revenus moyens, des étudiants et des élèves…, car ils ont besoin d’un téléphone d’un prix abordable satisfaisant leurs besoins de base que sont fonctionnalités de contacts et photos, et accès aux réseaux sociaux. Les conducteurs utilisant les applications Uber ou Grab sont également une clientèle potentielle à exploiter".

Si les entreprises vietnamiennes sont plus souples aux évolutions du marché et plus attentives aux besoins des consommateurs, notamment en développant leurs gammes pour leur donner plus de choix, alors leurs perspectives de croissance se concrétiseront. Et, en tout état de cause, il leur faudra définir des stratégies de vente effective pour consolider leurs progrès sur le marché face à les difficiles concurrents que sont les géants du smartphone.

Hông Anh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le dernier écrivain public de la poste centrale de HCM-Ville

Rendez-vous au 13e Festival des fruits du Sud Le 13e Festival des fruits du Sud aura lieu du 1er au 30 août dans la zone touristique et culturelle de Suôi Tiên, au 120 rue Xa Lô Ha Nôi, dans le 9e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville. Tel est l'annonce de La Quôc Khanh, directeur adjoint du Service municipal du tourisme, lors d’une conférence de presse tenue le 25 mai à Hô Chi Minh-Ville.