16/03/2017 17:04
Le Vietnam a dégagé un chiffre d’affaires de 255 millions de dollars par l’exportation de la noix de cajou sur les deux premiers mois de l’année, soit une baisse de 3,3% en valeur et de 19,7% en volume par rapport à la même période l’année dernière. Cette information a été rendue publique lors d’un point presse sur la situation des exportations de la noix de cajou au premier trimestre, tenu le 15 mars par l’Association de la noix de cajou du Vietnam (Vinacas) à HCM-Ville.
>>Le Vietnam attire les capitaux japonais dans l'agriculture
>>Le Vietnam demeure le premier exportateur de noix de cajou
>>La restructuration aspire à une agriculture verte

Le point presse sur la situation des exportations de la noix de cajou au premier trimestre, tenu le 15 mars par l’Association de la noix de cajou du Vietnam à Hô Chi Minh-Ville.

Selon la Vinacas, les anacardiers sont actuellement en saison de récolte principale, et en dépit des caprices climatiques, les moissons s’annoncent sous de bonnes augures et les entreprises sont déjà à l’œuvre. Le prix d’achat proposé par les entreprises a augmenté d’environ 30% par rapport à celui de l‘année dernière à la même période.

Concernant le plan de production et de commercialisation de 2017, la Vinacas encourage les entreprises à se focaliser sur la production raffinée, propre, ainsi que sur le renforcement des performances du marché local. De plus, des plantations supplémentaire d’acanardiers et l’étude des programmes de culture intensive sont recommandés.

Selon Nguyên Duc Thanh, président de l’association, la Vinacas est déterminée à se mobiliser avec les agriculteurs dans la bonne pratique agricole et compte également tenir en mai une conférence de clients dans la province de Binh Phuoc, d’où vient plus de 50% du volume de production totale. Un programme de promotion commerciale en Europe est également prévu en juillet.

S’agissant des exportations, la Vinacas projette de rajuster et d’adopter une nouvelle liste de critères plus précis et plus appropriés aux exigences des marchés internationaux, les États-Unis et l’Union européenne en particulier.

«Les entreprises ont besoin d’améliorer davantage leur technologie pour améliorer la compétitivité de leurs produits dérivés de noix de cajou», a ajouté Nguyên Duc Thanh.

Selon les statistiques du ministère de l’Industrie et du Commerce, la noix de cajou est un des produits agricoles d’exportation phares pour le Vietnam, juste derrière le café, avec un volume d’exportations de 348.000 tonnes pour un chiffre d’affaires de 2,84 milliards de dollars.

Texte et photo : Truong Giang/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Maroc - Vietnam : Une longue amitié pas prête de s'éteindre

Cao Son, «Sa Pa de Thanh Hoa» Excursions dans la nature, immersion dans la culture locale, paysages à couper le souffle... À Cao Son, au cœur de la Réserve naturelle de Pù Luông, on ne s’ennuie jamais !