05/02/2017 08:51
En évoquant les produits touristiques des grandes villes, les voyageurs pensent généralement aux grands monuments ou aux centres de loisirs. Pourtant, Hanoï jouit aussi d’une atmosphère calme et enchanteresse incontournable, avec sa campagne toute proche.
>>Hanoï cherche à promouvoir son image
>>Environ 200.000 dollars pour l’initiative d’amélioration de la circulation de Hanoï

Les touristes étrangers adorent les circuits dans la campagne.
Photo : Huong Linh/CVN

Hanoï compte le plus grand nombre de villages de métiers, où travaillent des artistes perpétuant des professions traditionnelles. Il s’agit par exemple des villages de la fonderie de Ngu Xa, de la céramique de Bat Tràng ou de la soie de Van Phuc lesquels sont tous appréciés des touristes étrangers.

Hanoï est connue aussi pour ses célèbres villages horticoles. De Nghi Tàm à Tu Liên en passant par Nhât Tân, Phu Thuong… Ils sont une attraction touristique mais aussi une source d’inspiration pour les peintres et photographes.

Le visage de la ville de près de 8 millions d’habitants s’est largement transformé en tous points de vue. L’expansion de ses limites administratives avec le rattachement de la province de Hà Tây, du district de Mê Linh de la province de Vinh Phúc, et de quatre communes du district de Luong Son, de Hoà Binh, a été un véritable tournant en contribuant à promouvoir son développement sur le plan tant politique et économique que socioculturel, lui conférant une nouvelle modernité digne d’une capitale de stature mondiale. Par ce biais, Hanoï dispose de villages peuplés avec des champs à perte de vue pouvant répondre à des besoins de sérénité et de douceur de nombreux visiteurs, comme une accalmie tout proche de l’agitation énergique de la ville.

En outre, Hanoï est reconnue aussi par les étrangers comme une ville verte, parsemée d’arbres centenaires qui lui donnent un charme tout particulier. Plus de 300 jardins de fleurs, parcs et tapis de gazon accompagnés de statues ont contribué à embellir la ville.

Une ville verte avec un charme particulier

Pour valoriser ce titre de «ville verte» et aider les localités en banlieue à restructurer l’économie, des voyagistes implantés en ville exploitent des circuits touristiques dans la campagne proche de Hanoï. «Les circuits d’une seule journée dans les régions en banlieue, notamment dans les villages de métiers traditionnels, horticoles ou anciens villages se vendent bien. En particulier chez les Européens qui préfèrent les circuits leur permettant de savourer la vie rurale», partage Tiên Dinh, directeur du voyagiste Jewel Travel.

Selon lui, la qualité des services touristiques dans les régions en banlieue varie énormément. Par exemple, dans les villages de métiers toujours reconnus comme Bat Tràng ou Van Phuc, les services sont professionnels au point de penser que les villages ruraux sont des commerces à ciel ouvert. Tandis que dans le village horticole de Xuân Phuong ou l’ancien village de Dông Ngac, le tourisme se développe de façon spontanée et fragmentée.

Les circuits dans la campagne en banlieue de Hanoï aideront les voyageurs à s’approcher au plus près de la nature. Ils auront l’occasion de voir de beaux villages vietnamiens ainsi que de partager les expériences amassées depuis des siècles dans le domaine de l’agriculture. Ainsi, les anciens villages avec une beauté simple restent-ils le premier choix des voyagistes dans leur plan de création des circuits touristiques associés aux villages de métiers.

Des circuits fascinants au cœur de la campagne

Des visiteurs dans le village de la céramique de Bat Tràng.
Photo : Quy Trung/VNA/CVN

En effet, en dehors de la découverte d’une grande mosaïque authentique en banlieue de Hanoï, dans le delta du fleuve Rouge, les touristes peuvent découvrir les travaux champêtres ou bien se mettre dans la peau d’un paysan vietnamien, porter le chapeau conique traditionnel et s’essayer à la culture des légumes…

«Les circuits de découverte donnent la possibilité de contempler la beauté de la campagne en vélo. Les plus appréciés par les étrangers sont ceux dans le village de céramique de Bat Tràng et celui des marionnettes sur l’eau de Dào Thuc», fait savoir Trân Tuân Nghia, cadre du voyagiste Eviva. 

En une seule journée, les visiteurs ont l’occasion de découvrir la fabrication des articles du village de métier, les sites historiques ou les marionnettes sur l’eau, une forme d’art originale apparue au Vietnam au Xe siècle. Le spectacle prend place sur une mare derrière un rideau en bambou peint, avec des marionnettes actionnées par des mécanismes complexes de perches et de fils. La musique est principalement constituée de percussions.

D’après M. Nghia, la gastronomie rurale traditionnelle, une ambiance chaleureuse au sein d’une maison ancienne laissera aux touristes étrangers à coup sûr des souvenirs inoubliables. «Après avoir pédalé à 10 km de Hanoï, je me sens détendu et revigoré. La méthode de riziculture au Vietnam est tout à faire différente de celle de la France où l’on dépend principalement des machines», partage une touriste française. Avant d’ajouter : «J’ai été impressionnée par les numéros de marionnettes sur l’eau et leurs significations».

L’exploitation des circuits dans la campagne est une orientation adéquate et judicieuse des voyagistes de la capitale. Pourtant, afin de mieux valoriser les potentialités touristiques de Hanoï, il est nécessaire d’améliorer les différents services touristiques en protégeant les valeurs traditionnelles des villages vietnamiens.

Huong Linh/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les 55 ans d'un Département de français

Ouverture du programme Le Comité populaire de la province centrale de Quang Binh a inauguré le 25 mars dans la capitale le programme "Quang Binh dans le cœur de Hanoï"