30/10/2016 16:00
Sous pression après un début de saison calamiteux, Lyon et son entraîneur Bruno Genesio respirent avec le succès ramené de Toulouse à dix contre onze (2-1) alors que Monaco a marqué le pas à Saint-Étienne (1-1), le 29 octobre lors de la 11e journée de Ligue 1.
>>Ligue 1 : Monaco et PSG, les autoritaires
>>Ligue 1 : Monaco se reprend, Lyon trébuche encore

L'attaquant de Monaco, Kylian Mbappé, à la lutte avec le défenseur stéphanois, le 29 octobre 2016 au stade Geoffroy-Guichard. Photo : AFP/VNA/CVN

Après trois défaites de rang toutes compétitions confondues, l'OL n'avait pas le droit à l'erreur et son technicien se savait en grand danger en cas de nouveau faux-pas chez des Toulousains tombeurs du PSG et de Monaco. Les Lyonnais n'ont pas spécialement brillé au Stadium mais les trois points acquis en infériorité numérique apaisent quelque peu le climat avant un autre déplacement de tous les dangers sur la pelouse de la Juventus Turin, le 26 octobre en Ligue des champions.

Genesio avait opté pour une nouvelle formule tactique avec notamment un trio Ghezzal-Fekir-Cornet derrière Alexandre Lacazette et une charnière centrale inédite en défense, Mammana-Diakhaby. La recette a bien fonctionné avec un doublé de Lacazette, ses 8e et 9e réalisations en L1, ce qui porte à 101 son nombre de buts avec son club formateur.

À 25 ans, l'attaquant international français devient le 4e meilleur marqueur de l'histoire de Lyon, dépassant le monument Juninho, juste derrière les trois autres légendes locales, Fleury Di Nallo (222 buts), Bernard Lacombe (149) et Serge Chiesa (134).

L'exclusion du défenseur brésilien Rafael pour un 2e carton jaune n'a pas fait vaciller Lyon, qui se donne un peu d'air au classement (8e).

Guingamp dans le Top 4 

Pour Monaco, le voyage à Saint-Etienne aura été beaucoup plus mitigé. Juste avant de recevoir le CSKA Moscou, le 26 octobre, en Ligue des champions, la meilleure attaque de L1 a été neutralisée par les Verts.

L'ASM reste à la 2e place, à 3 longueurs du leader Nice qui accueille Nantes dimanche. Mais les Monégascques voient revenir à leur hauteur le PSG (3e), qui s'était rassuré à Lille (1-0), le 28 octobre, après le piteux nul concédé face à l'OM (0-0) lors du clasico au Parc des Princes. Le quadruple champion de France en titre peut dire merci au Matador Edinson Cavani, meilleur artificier de la L1 avec 10 réalisations.

Equipe surprise du championnat, Guingamp n'a pas calé au Roudourou sur Angers (1-0) et poursuit son parcours de rêve en tutoyant les sommets (4e).

A Lorient, le fameux choc psychologique ne s'est pas vraiment produit. Une semaine après le limogeage de l'entraîneur Sylvain Ripoll, Franck Haise a débuté son intérim sur le banc de la lanterne rouge par un nul à la maison contre Montpellier après avoir pourtant mené 2-0 (2-2).

Les retrouvailles entre Nancy et Caen ont encore une fois tourné à l'avantage des Lorrains. Vainqueur des Normands en Coupe de la Ligue (4-2), le 26 octobre, l'ASNL a récidivé (2-0) mais se maintient à l'avant-dernière place.

Enfin, Bastia et Dijon n'ont pas réussi à se départager à Furiani (0-0).

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Ngoc Lan, le somptueux hôtel pour se dire «oui» Outre ses services de qualité, l’hôtel Ngoc Lan à Hô Chi Minh-Ville est une adresse prisée par les jeunes couples dans la mégapole du Sud pour célébrer leur mariage.