12/11/2016 06:21
La vente et l’achat de peintures en ligne sont une nouvelle tendance au Vietnam. Cependant, ces activités restent en marge des échanges directs, suscitant l’attention des amateurs et non des professionnels.
>>Quand la peinture se donne en spectacle

L’interface de Viet Art Space, une galerie en ligne très fréquentée.
Photo : Archives/CVN

«La vente de peintures en ligne permet non seulement aux artistes de présenter leurs œuvres mais encore aux collectionneurs en herbe de rechercher des tableaux», explique le peintre Nguyên Ngoc Dan, l’un des concepteurs de Viet Art Space, une galerie en ligne très populaire. Ce dernier a vendu plusieurs tableaux, qui sont en majorité des peintures à l’huile de paysages, au prix de 15 à 50 millions de dôngs l’unité.

Encore des doutes chez les professionnels

Selon le peintre Bùi Thanh Tâm, le marché de la peinture en ligne permet au public de s’initier à l’art, notamment les amateurs qui achètent pour le plaisir ou pour décorer leur logement.

Seule ombre au tableau, et pas des moindres selon le peintre Luu Tuyên, «les clients ne peuvent pas saisir toutes les valeurs de l’œuvre concernant des couleurs, matières et traits sur l’écran d’un appareil numérique».

Partageant cet avis, le peintre Dang Phuong Viêt ajoute qu’il est impossible de distinguer les toiles fausses des vraies. «En fait, il est rare que les œuvres authentiques soient vendues en ligne de peur qu’elles soient recopiées», fait-il savoir.

Certains collectionneurs fréquentent les sites web ou pages Facebook de vente de peintures simplement pour observer, afin de découvrir le style de tel ou tel artiste. Et si une œuvre les intéresse, ils se rendent à la galerie ou chez l’artiste en question pour l’acheter directement.

«Ce n’est pas facile de trouver une œuvre à sa convenance. On ne peut que regarder des photos des peintures en vente. Du coup, les acheteurs hésitent avant de passer commande», confie un collectionneur anonyme.

En revanche, certains peintres voient cette émergence d’un bon œil. Selon eux, cette méthode d’échange n’affecte pas en rien la valeur des réalisations. «Je ne suis pas convaincu que la vente des peintures en ligne les dévalorise. La vente, qu’elle soit en ligne ou dans les galeries, n’a pas d’incidence sur la qualité des œuvres. En plus, le fait que de fausses toiles soient vendues est imputable à la capacité de gestion des responsables des sites ou pages web. Les peintures, comme d’autres marchandises, sont reparties en plusieurs catégories. À chacune ses clients», conclut le peintre Vu Thanh Binh. 

Mai Quynh/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Ngoc Lan, le somptueux hôtel pour se dire «oui» Outre ses services de qualité, l’hôtel Ngoc Lan à Hô Chi Minh-Ville est une adresse prisée par les jeunes couples dans la mégapole du Sud pour célébrer leur mariage.