27/01/2017 08:13
La rue florale de Hô Chi Minh-Ville, organisée chaque année depuis 14 ans pour le Têt traditionnel, fait la fierté des habitants et attire toujours plus de touristes. Une explosion de couleurs et de senteurs.

>>La rue des fleurs de Hô Chi Minh-Ville est prête pour le Têt
>>La rue florale Nguyên Huê à Hô Chi Minh-Ville
 

La zone autour de la statue du Président Hô Chi Minh est embellie par 36 pots de grands abricotiers. Photo : Saigontourist/CVN


Sous l’égide du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, la Compagnie générale de tourisme de Sài Gòn (Saigontourist) organise la rue florale du Têt du Coq 2017 dans l’avenue piétonne Nguyên Huê. Cette 14e édition se déroule du 25 janvier 2017 (28e jour du 12e mois lunaire 2016) au 31 janvier 2017 (4e jour du 1er mois lunaire 2017).

La rue florale du Têt est un événement annuel très original de la mégapole du Sud. Placée cette année sous le thème «La ville portant le nom du Président Hô Chi Minh - Aspiration lumineuse», cette 14e édition s’étend du carrefour des rues Nguyên Huê - Lê Thánh Tôn, devant le siège du Comité populaire municipal, à celui des rues Nguyên Huê - Tôn Duc Thang, soit sur environ 720 m.

Elle comprend trois tronçons principaux portant chacun un message : «Le printemps à Hô Chi Minh-Ville», «Une ville civilisée, moderne et pleine d’émotions» et «Aspiration lumineuse».

La zone autour de la statue du Président Hô Chi Minh est embellie par 36 pots de grands abricotiers, l’arbre par excellence du Têt traditionnel dans le Sud du pays.

Un spectacle multicolore

Année du Coq oblige, les visiteurs peuvent trouver aux abords de l’entrée de la rue florale une famille géante composée d’un coq et d’une poule respectivement de 3,5 m et de 2,8 m de haut, et d’une quinzaine de poussins grands de 0,6 m. Le design des gallinacés s’inspire des estampes populaires de Dông Hô (province de Bac Ninh, Nord). Petite surprise : ils sont dotés d’un moteur électrique pour leur permettre de bouger et de chanter. Une petite attention chargée de symboles pour souhaiter aux visiteurs d’excellents vœux pour le Nouvel An.
 

Un coq et sa petite famille sont prêts à vous accueillir à l’entrée de la rue florale. Photo : Saigontourist/CVN


Pendant ces jours, c’est une véritable carte postale du Vietnam qui s’offre aux visiteurs. On y découvre, pêle-mêle, de grands pots en céramique, un ruisseau de fleurs, le mâm ngu qua (plateau de cinq fruits), le bánh chung (gâteau de riz gluant, farci de viande et de haricots, et enveloppé dans des feuilles de «phrynium» - lá dong), le bánh tét (gâteau de riz gluant sous forme cylindrique, symbole du Ciel et de la fécondité, au Sud).

Une arche de 10-11 m de large et de 10 m de haut à son point culminant est précieusement décorée d’une centaine de lanternes.

Les touristes peuvent profiter d’une fontaine, composée de 12 grands œufs d’environ 1,5 m de haut chacun, et symbolisant les 12 mois de l’année, des spectacles de don ca tài tu (chants des amateurs du Sud), des barques de fruits, et même des statues très originales de coqs sur des vélos allant au marché du Têt.

Mélange entre hier et aujourd’hui

Plus loin, on découvre des maquettes d’ouvrages architecturaux exceptionnels de la mégapole du Sud nichées dans le calice d’une fleur géante de lotus. On peut y trouver en effet des versions miniatures du quai de Nhà Rông (achevé en 1864), du siège du Comité populaire municipal (inauguré en 1909), du marché de Bên Thành (construit au début du XXe siècle), du pont Phú My (le plus grand pont à haubans de la ville, inauguré en 2009).
 

Les ouvrages architecturaux couverts de pétales de lotus représentent une étape incontournable de la visite. Photo : Saigontourist/CVN


À côté, les parents peuvent emmener leur petite famille au «Jardin des enfants», où ils peuvent y apercevoir des petits poussins plongés dans la lecture ou soufflant dans des moulins à vent en papier.

Une immense colombe symbolisant la paix, parée d’ailes de 3 à 4 m d’envergure et composées de LED, attend les visiteurs au bord du parcours. Une pause idéale pour faire de belles photos.

Les visiteurs peuvent capter des instants printaniers en avant-première en assistant aux spectacles intitulés «Prisme de couleurs», «Bouton printanier», «Cadre des timbres de fleurs» et «Fleurs en forme de cœur».

Nouveauté cette année, une application photo officielle de l’événement est disponible pour les smartphones Android et iOS (www.saigon-tourist.com, www.duonghoanguyenhue.com).    
    
Par ailleurs, en empruntant un chemin de bois, les visiteurs entrent dans la «Forêt naturelle qui resplendit» garnie de fleurs et de papillons, et qui s’illumine la nuit grâce à des bouquets multicolores.

Une autre partie de la rue est mise en valeur par une multitude de fleurs importées. Les visiteurs peuvent admirer un lac paré de lotus en verre trempé de 18 m de long et 6 m de large, et éclairé par des lampes LED installées tout le long. Une rame de métro municipale de 2 m de long avec des fleurs attire les plus curieux et sort immanquablement du lot.

La rue florale se termine par les abricotiers animés par les lampes LED de toutes les couleurs.

Quê Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le premier musée privé sur la photographie au Vietnam

Parc national de Tràm Chim, un site touristique célèbre de Dông Thap Nguyên Ngoc Thuong, directeur du Service de la culture, des sports et du tourisme de la province de Dông Thap (Sud), fait savoir que sa localité compte actuellement sept sites touristiques dont le Parc national de Tràm Chim qui est jugé comme le plus renommé.