15/10/2016 22:29
D’un pays agricole arriéré dévasté par la guerre, le Vietnam est devenu une nation dynamique qui a enregistré d’importantes avancées dans tous les domaines.

>>Hanoi, capitale de l’investissement étranger
>>Améliorer la compétitivité des entreprises industrielles

Les objets exposés à l'exposition sur le Dôi moi proviennent essentiellement de dons d’individus. Photo : Vietnamnet/CVN

Et tout cela, en 30 ans seulement. Cette légende a débuté en 1986, sous le nom «dôi moi» (renouveau en français). «Dôi moi - le parcours des rêves», c’est aussi l’intitulé d’une exposition qui se tient actuellement au musée d’Histoire nationale à Hanoï. 

Dans un espace de 200 m2, «le parcours des rêves» amène les visiteurs à revivre ces trente années du dôi moi, à travers des objets, des documents et des témoignages d’hommes politiques, de chercheurs et de simples citoyens. 

Le Musée d’histoire nationale a monté cette exposition avec l’aide du professeur Graeme Were, de l’université de Queensland, en Australie, qui lui a suggéré d’adopter une approche anthropologique. 


Se renouveler pour avancer

Pham Thi Mai Thuy, chef du bureau Éducation et Public du musée, indique: «Certes, 200 m2 ne suffisent pas à dresser un panorama exhaustif de ces 30 années de Renouveau, mais nous avons déterminé notre public cible. Ce sont les personnes de plus de 40 ans qui ont vécu la période des subventions et l’ouverture du pays. Mais nous souhaitons également attirer l’attention des jeunes qui sont nés au cours de ces 30 dernières années».

«Se renouveler pour avancer» est l’une des deux principales thématiques de l’exposition. C’est aussi la pensée du secrétaire général du Parti communiste du Vienam, Nguyên Van Linh, qui, élu à ce poste en 1986, a prononcé cette phrase célèbre : «se sauver soi-même avant que le Ciel ne le fasse». 

L’exposition montre des images du secrétaire général en train de visiter une rizière, avec des agriculteurs. Des visages déterminés et enthousiastes, aucune distance entre le dirigeant et la masse populaire… C'est ainsi que la machine du dôi moi s’est mise en marche ! 

Les mots clés de l’exposition sont «renouveau, intégration, croissance et force», comme l’explique Pham Thi Mai Thuy : «Le Renouveau a fait changer la physionomie du pays et amélioré la qualité de vie des Vietnamiens sur tous les plans. "Un peuple riche, un pays puissant, équitable, démocratique et avancé", c’est un objectif qui aujourd'hui est devenu parfaitement atteignable».

Les objets exposés proviennent essentiellement de dons d’individus. Quant aux témoignages, ils ont été recueillis par le personnel du musée. 

Nguyên Thi Dinh, conservatrice du musée, fait savoir : «Nous avons réalisé de nombreuses interviews de politiciens et d’habitants qui nous ont beaucoup appris sur le doi moi. Nous admirons l’audace des précurseurs de cette œuvre de Renouveau, grâce auxquels notre pays a atteint le niveau où nous sommes aujourd’hui».

Un espace du musée est réservé au public pour exprimer ses avis et ses souvenirs sur la période du doi moi en répondant à la question «Comment le dôi moi a-t-il fait changer votre vie?». L’exposition ne fait que commencer, elle se poursuivra tout au long de 2016 et sera complétée, au fur et à mesure, par d’autres objets, documents et témoignages, un appel à contribution ayant été lancé.

 

 VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Le Parc national de Ba Bê vaut vraiment le détour Le Parc national de Ba Bê est situé dans la province de Bac Kan, à environ 170 km au Nord de Hanoï. Ce site naturel offre un paysage grandiose et une grande diversité biologique.