23/11/2016 10:57
L’Assemblée nationale a adopté la résolution sur l’arrêt du projet de construction de la centrale nucléaire de Ninh Thuân (Centre), a annoncé le ministre, chef du Bureau du gouvernement Mai Tiên Dung, lors d’un point presse thématique tenu mardi 22 novembre à Hanoï.
>>Poursuite de la 2e session de l'Assemblée nationale de la XIVe législature
>>Colloque sur l’acceptation du public des technologies nucléaires à Ninh Thuân

Maquette de la centrale nucléaire de Ninh Thuân (Centre).
Photo : dienhatnhan.com.vn

La décision d’arrêt du projet a été minuitieusement examinée par le Comité central du Parti, du gouvernement et de l’Assemblée nationale, en se basant sur les conditions économiques actuelles du pays et pour assurer le développement durable du pays, a-t-il affirmé, ajoutant que la situation actuelle de développement économique a bien changé par rapport au moment où on a décidé la mise en œuvre du projet. Concrètement, le commerce d’électricité avec les pays voisin sera renforcé dans le futur, la production d’électricité suffisante permet l’épargne d’énergie, et l’utilisation de l’énergie éolienne et solaire est de plus en plus faisable. D’autres part, le pays nécessite un fonds énorme pour développer les infrastructures et faire face au changement climatique.

Il a souligné que l’arrêt du projet n’était pas en raison de la question de technologies, tout en affirmant que les technologies japonaises et russes prévues d’être utilisées pour la construction de la centrale étaient très avancées et sécuritaires. Il a souhaité que cette décision soit soutenue par le peuple et tolérante par la Russie et le Japon.

Selon le ministre, l’arrêt de la construction de la centrale nucléaire n’affectera pas la sécurité énergique du pays car on peut recourir aux centrales thermiques, aux énergies renouvelables et au gaz de pétrole liquéfié et encore au commerce d’électricité avec d’autres pays, notamment le Laos.

Le gouvernement prendra des mesures concrets pour utiliser au maximum et efficacement les infrastructures construites au service de la centrale nucléaire. La formation du personnel d’électricité nucléaire se poursuit avec l’assistance de Russie et du Japon, au service des centrales thermiques et du Comité de gestion de ces centrales et de l’application de l’énergie atomique à des fins pacifiques.

Les partenaires russes et japonais partagent et respectent cette décision du Vietnam et souhaitent coopérer et soutenir le pays dans d’autres domaines, dont le développement des infrastructures, a fait savoir le ministre, ajoutant que le Vietnam choisirait encore la Russie et le Japon en tant que ses partenaires pour la construction de centrales nucléaires dans l’avenir. L’arrêt de ce projet n’affectera pas le Partenariat stratégique intégral Vietnam-Russie et le Partenariat stratégique élargi Vietnam-Japon.

Le gouvernement vietnamien continue d’échanger avec les gouvernement russe et japonais sur le remplacement du projet de centrale nucléaire de Ninh Thuân par d’autres relatifs aux infrastructures, à l’économie, au commerce…, conformément au stratégie de développement socio-économique du Vietnam. Il s’intéresse au développement socio-économique de Ninh Thuân et à l’utilisation efficace des infrastructures construites au service de la centrale après leur arrêt.

Pour rappel, le 25 novembre 2009, l’Assemblée nationale avait adopté la position d’investir dans la construction des centrales nucléaires de Ninh Thuân 1 et de Ninh Thuân 2, d’une capacité installée chacune d’environ de 2000MW pour alimenter le réseau électrique national et développer l’économie de Ninh Thuân et plus globalement le pays.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Ngoc Lan, le somptueux hôtel pour se dire «oui» Outre ses services de qualité, l’hôtel Ngoc Lan à Hô Chi Minh-Ville est une adresse prisée par les jeunes couples dans la mégapole du Sud pour célébrer leur mariage.