11/09/2018 23:30
Le président vietnamien Trân Dai Quang et son homologue indonésien Joko Widodo ont convenu de s’efforcer d’augmenter bientôt les échanges commerciaux bilatéraux à 10 milliards de dollars lors de leur entretien à Hanoï le 11 septembre.
>>Approfondir le partenariat stratégique Vietnam - Indonésie
>>Le commerce Vietnam - Indonésie pourrait atteindre 8 milliards de dollars en 2018
>>Cérémonie d’accueil en l’honneur du président indonésien Joko Widodo

Entretien entre le président vietnamien Trân Dai Quang (3e à gauche) et son homologue indonésien Joko Widodo (3e à droite), le 11 septembre à Hanoï.
Photo: Nhan Sang/VNA/CVN

Le président vietnamien a salué la première visite du président indonésien Joko Widodo au Vietnam et s'est déclaré convaincu que cette visite contribuerait considérablement  à la promotion de l'amitié traditionnelle et au partenariat stratégique entre les deux pays.

Sur des relations bilatérales, les deux présidents ont souligné la nécessité d’approfondir davantage le partenariat stratégique bilatéral de manière plus pratique et plus efficace au bénéfice des peuples des deux pays et pour la paix, la coopération et la prospérité dans la région et dans le monde, notamment dans le contexte de profonds changements dans la région Asie-Pacifique en général et dans l’ASEAN en particulier.

Les deux parties ont convenu d'accroître les visites de tous les niveaux via les canaux de l'État, du gouvernement, de l'Assemblée nationale et les échanges entre les peuples, d’utiliser efficacement les mécanismes de coopération bilatérale et de partager des opinions sur des questions régionales et mondiales d’intérêt mutuel.

Ils ont salué la signature d'un programme d'action pour la réalisation du partenariat stratégique bilatéral pour la période 2019-2023, en vue de célébrer le 10e anniversaire de l'établissement d'un partenariat stratégique d'ici 2023.

Le président indonésien a pris note de la proposition du Vietnam visant à supprimer les réglementations sur le taux de localisation des principaux produits exportés par le Vietnam, tels que téléphones portables, télévision, produits agricoles et sylvicoles, aquatiques, acier, matériaux de construction et équipements électriques pour pénétrer  sur le marché indonésien.

Des questions d'intérêt commun

Les deux parties ont salué les résultats de la coopération dans la défense et la sécurité au cours des dernières années, notamment la mise en œuvre du protocole d'accord sur le renforcement de la coopération entre des officiels de la défense et les activités concernées entre les deux signé en 2010 et la déclaration sur la Vision commune de la période 2017-2022. Ils ont convenu de renforcer la coopération entre leurs forces marines et aériennes, et dans l’industrie de la défense et la prévention des criminels.

L’hôte et l’invité ont consenti à la réunion du groupe technique d’accélérer les négociations sur la délimitation des zones économiques exclusives des deux pays conformément au droit international, en particulier la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982. Ils ont affirmé que la question des pêcheurs et des navires de pêche arrêtés devrait être traitée dans un esprit humanitaire et conformément à l’amitié et au droit international des deux pays.

À cette occasion, ils ont salué le travail conjoint pour lutter contre la pêche illégale, notamment la signature d’un communiqué conjoint sur l’adhésion volontaire à la coopération internationale pour la lutte contre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (IUU), et ont convenu de signer bientôt un mémorandum d’accord sur la coopération maritime et la pêche.

Les deux dirigeants ont échangé des mesures à prendre pour intensifier les liens dans les domaines de l’énergie, de l’agriculture, de la culture, du tourisme et de l’économie marine, des sciences marines et de l’environnement marin, et mettre en place un mécanisme de consultation sur les questions marines.

Ils se sont engagés à exécuter efficacement l'accord sur les produits agricoles et à envisager la création de coentreprises dans l'aquaculture, la transformation des produits aquatiques, du bois et l'exportation de meubles en bois, l'élargissement de la coopération touristique, en particulier le tourisme maritime et insulaire et le lancement rapide des vols directs Hanoï-Jakarta.

Les exportations des produits agricoles vietnamiens, dont le riz, en Indonésie ont connu une forte croissance ces dernières années. Photo: VNA/CVN

Sur les questions régionales et internationales d'intérêt commun, les deux présidents ont déclaré que les deux parties devaient maintenir leurs consultations sur les questions de sécurité et de stratégie régionales, coordonner la construction de l'ASEAN unie, réaliser avec succès la Vision 2025 de l'ASEAN et renforcer le rôle central de l'ASEAN dans l'architecture régionale et dans le traitement des questions stratégiques dans la région.

Les deux parties ont affirmé leur position conséquente sur la question de la Mer Orientale, notamment en soutenant le règlement pacifique des différends conformément au droit international, y compris la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, s'abstenir d'utiliser la force ou la menace d'utiliser la force, respecter pleinement les processus diplomatiques et juridiques. Ils ont souligné l’importance de la non-militarisation, en s’abstenant d’activités susceptibles de provoquer des tensions et ou d’aggraver les tensions, observer davantage les principes du droit international et les normes largement reconnues.

Les deux dirigeants ont réaffirmé leur soutien à la mise en œuvre complète et efficace de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale et à l'accélération des négociations sur un code de conduite en mer de l'Est efficace et pragmatique.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.