07/06/2022 16:13
Le 7 juin s’est tenue une table ronde sur le renforcement de la collaboration entre les médias et la recherche afin de sensibiliser la population de Hanoï à l’hygiène alimentaire. 
>>D'étudiant francophone à chercheur mondialement reconnu
>>Semaine des produits agricoles sécuritaires à Cân Tho

Lors de la table ronde sur le renforcement de la coopération entre les chercheurs et la presse sur la question de la sensibilisation de la sécurité sanitaire des aliments, le 7 juin à Hanoï.

Ayant pour thème "Sensibilisation sur la sécurité sanitaire des aliments auprès du public : une approche intégrée entre chercheurs et journalistes – le cas des aliments d’origine animale", la table ronde pour la presse a été organisée dans le cadre du programme intitulé "Approches basées sur le marché afin d’améliorer la qualité de la viande de porc au Vietnam", en abréviation SafePORK. Elle a pour objectif de lancer des discussions pour trouver les meilleurs moyens de propagande et de sensibilisation des messages concernant l’hygiène des aliments à la communauté.

L’événement a vu la présence du Docteur Pham Duc Phuc, directeur adjoint du Centre de recherche sur la santé publique et l’écosystème, le Docteur Fred Unger, responsable du projet SafePORK, le maître de conférence, Docteure Nguyên Thi Duong Nga, spécialiste en économie agricole de l’Académie de l’agriculture du Vietnam et Trân Thai Son, cadre de l’Association des journalistes vietnamiens.

Des chercheurs sur l’hygiène des aliments ont fourni des informations exactes – résultats des recherches sur les défis des aliments nocifs sur la santé humaine. Ainsi, le rôle des journalistes, qui ont pour mission de faire passer des messages adressés au public, est souligné.

La contamination microbienne, 
une question majeure


Au Vietnam, lorsque l’on parle de l’hygiène des aliments, le public s’intéresse plutôt à la contamination chimique des aliments. Et pourtant, selon le Docteur Fred Unger, responsable du projet SafePORK, représentant en chef de l’ILRI en Asie du Sud-Est, "des résultats de recherches récemment menées constituent des preuves visibles sur la contamination microbienne découverte dans le porc, le poulet et le bœuf. Les dirigeants des organismes chargés du contrôle de l’hygiène des aliments et les journalistes ont pourtant encore tendance à mal comprendre les risques de la contamination chimique des aliments".

Les recherches ont également montré que le public requiert aujourd’hui une demande plus élevée des informations sur la sécurité sanitaire des aliments, notamment la manière de bien choisir des aliments sûrs pour la santé. Cependant, les informations fournies actuellement ne portent pas sur les preuves scientifiques permettant aux consommateurs de mieux se protéger ou de protéger leur famille en évitant les aliments nocifs. "De ce fait, il est nécessaire de prendre des mesures afin de connecter la recherche à la presse afin de soutenir et de perfectionner la sensibilisation des risques provenant d’aliments contaminés", a indiqué le Docteur Pham Duc Phuc, directeur adjoint du Centre de recherche sur la santé publique et l’écosystème.

Toujours lors de la table ronde, les journalistes participants ont discuté avec des experts du Département de la sécurité et de l’hygiène des aliments, des représentants de l’OMS, de l’Université de la santé publique et d'enseignes de magasins afin de mieux comprendre les conceptions et définitions en termes de l’hygiène des aliments, et les façons de diffuser les preuves scientifiques à travers les médias ainsi que d’utiliser des chaînes et stratégies de sensibilisation appropriées.

Trân Thai Son, un cadre de l’Association des journalistes vietnamiens, a partagé : "il s’agit d’un forum où les journalistes peuvent saisir des informations sur l’agriculture et les aliments au Vietnam, où des experts, organes et entreprises spécialisés dans le développement des produits agricoles partagent et échangent des points de vue sur l’évaluation de la sécurité sanitaire des aliments intrants. De ce fait, on peut y discuter sur les tendances de propagandes en la matière et ainsi améliorer le rôle de la presse dans l’orientation des informations, qui doit être davantage scientifique et responsable".

Les recommandations et résultats recueillis suite à la table ronde joueront un rôle crucial dans le renforcement de la coopération entre les chercheurs et les journalistes afin d’améliorer la sensibilisation du public vis-à-vis de la recherche sur l’hygiène des aliments.

À noter que la table ronde est organisée conjointement par l’Université de la santé publique, l’Institut international de recherche sur l’élevage et l’Association des journalistes vietnamiens.
Texte et photo : Mai Quynh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus impérial cultivé dans la cour d’une maison centenaire à Hanoï

Coopération touristique pour une reprise rapide et un développement durable Le Forum de coopération du tourisme vietnamien 2022, intitulé "Croissance du tourisme international et reprise complète du tourisme vietnamien", se tient les 8 et 9 août à Hô Chi Minh-Ville.