Vers un renforcement de la sécurité des transports fluviaux

Des accidents graves sur la voie navigable causant de grandes dommages aux biens et à la vie des gens exigent aujourd’hui une meilleure gestion des activités des transports fluviaux.

>>Quang Nam : une dizaine de morts dans le naufrage d’un canoë de tourisme

>>Recherche de signaux du cargo Narimoto Maru dérivant dans les eaux de Binh Thuân

>>Da Nang : don de gilets de sauvetage polyvalents à des pêcheurs défavorisés

Les secouristes cherchent des victimes du naufrage d’un bateau touristique au large de la plage de Cua Dai dans la province de Quang Nam, le 27 février.
Photo : VNA/CVN

Suite au naufrage d’un bateau touristique au large de la plage de Cua Dai dans la province de Quang Nam (Centre) qui a fait 17 morts le 26 février, le vice-Premier ministre permanent Pham Binh Minh, président du Comité national de sécurité de la circulation, a proposé aux Comités populaires des provinces et villes de resserrer des conditions de transports fluviaux et traiter strictement toute violation aux règles de sécurité.

En parallèle, le Comité national de sécurité de circulation doit examiner les raisons causant des accidents graves sur la voie fluviale ainsi que la responsabilité des agences concernées.

Selon les données du Département de la police de la circulation, 53 accidents sont survenus sur les voies navigables en 2021, tuant 35 personnes. En 2022, huit accidents ont déjà été recensés, dont le plus grave s’étant produit au large de Cua Dai en février.

Selon le colonel Nguyên Quang Nhât, responsable du Département de la police de la circulation du ministère de la Sécurité publique, il y a encore des gens conduisant des véhicules nautiques sans permis et sans certificat professionnel. Leur bateau n’est souvent pas immatriculé et ne dispose pas des équipements de protection nécessaires.

Pour limiter les accidents, le Département a envoyé un télégramme demandant à la police des provinces et des villes en coopération avec les agences concernées d’examiner, vérifier, réévaluer toutes les activités de transport de passagers sur les voies de navigation intérieure.

Dans le port de Cai Rông du district insulaire de Vân Dôn, province de la Quang Ninh (Nord).
Photo : VNA/CVN

D’après Trân Dô Liêm, président de l'Association des transports par voie navigable du Vietnam, l'expérience et le respect de la loi du conducteur du bateau sont décisifs : "Le rôle du capitaine du navire est très important, il doit donc être compétent et bien informé, comprendre les principes des changements météorologiques susceptibles d’affecter la navigation sur sa route. L’ancienneté et l’expérience de travail sont des conditions nécessaires dans l’embauche des conducteurs".

Le rôle important des capitaines

Parmi les risques liés à la navigation, on trouve notamment les dunes de sable, en particulier dans les zones côtières. Normalement, des signaux ou des bouées sont là pour indiquer la présence des dunes de sable fixes. Par contre, les dunes de sable mobiles peuvent apparaître soudainement et sont donc très difficiles à détecter. La formation et l’expérience des capitaines sont ainsi cruciales dans cet exercice.

De son côté, Nguyên Xuân Thuy, ancien directeur de la Maison d'édition des transports, a dit qu’il faut s’attaquer à la racine des causes des accidents, qui est bien souvent la prise de risque quand le temps devient maussade. Selon lui, le principe de précaution doit être appliqué : par mauvais temps, les bateaux devraient être interdits de navigation.

La police de la circulation fluviale doit également renforcer sa capacité d’inspection, de supervision et de traitement des violations de sécurité de transport. En outre, les inspecteurs, les autorités portuaires sont chargés du renforcement du contrôle des conditions d'exploitation des ports et des quais, de la sécurité technique des véhicules, le nombre des passagers, etc. Enfin, en cas de détection d'infractions, ces forces doivent résolument suspendre les opérations et punir de manière stricte afin de dissuader de tels comportements dans l’avenir.


Thao Nguyên/CVN