09/04/2021 22:10
Deux cosmonautes russes et un astronaute américain ont décollé vendredi 8 avril vers la Station Spatiale Internationale (ISS) pour une mission honorant le 60e anniversaire de l'envoi du premier homme dans l'espace, Iouri Gagarine.
>>La Russie lance une fusée Soyouz avec 38 satellites étrangers
>>La Station spatiale a manoeuvré pour éviter une possible collision avec un débris

L'astronaute américain Mark Vande Hei (gauche) et les cosmonautes russes Oleg Novitski (centre) et Piotr Doubrov lors d'une conférence de presse avant leur départ pour l'espace, le 8 avril à Baïkonour, au Kazakhstan.
Photo : AFP/VNA/CVN

Leur fusée Soyouz s'est arrachée à la gravité terrestre comme prévu à 07h42 GMT du cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan. Pour l'occasion, le lanceur était décoré du profil blanc et bleu de leur illustre prédécesseur dont le vol légendaire remonte au 12 avril 1961.

"Tous les paramètres sont dans la norme", notait à intervalle régulier le centre de contrôle qui qualifie le vol de "normal".

Environ neuf minutes après le décollage, la séparation du vaisseau Soyouz, baptisé pour l'occasion du nom de Gagarine, s'est faite sans encombre à environ 200 km d'altitude. 

Oleg Novitski et Piotr Doubrov, de l'agence russe Roscosmos, et Mark Vande Hei, de la NASA, partent pour un séjour de six mois sur l'ISS. La capsule doit s'arrimer peu après 11h00 GMT.

Lors de la traditionnelle conférence de presse pré-départ, ils ont naturellement confirmé qu'ils célébreraient, le 12 avril, l'exploit de leur illustre prédécesseur.

"Nous le fêterons ensemble", a noté Piotr Doubrov, 43 ans, pour qui ce sera la première mission spatiale. "Et nous travaillerons dur!" 

Chaque année, l'anniversaire du vol de Gagarine est célébré avec dévotion et une immense fierté partout en Russie, où des fleurs sont déposées au pied des nombreux monuments à sa gloire.

Vendredi 9 avril, les trois hommes ont décollé de Baïkonour, comme Gagarine, mais d'un pas de tir différent du sien. Ce dernier est en cours de modification, au moins jusqu'en 2023, pour pouvoir accueillir la nouvelle génération de fusées Soyouz. 
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

La plage de Dâm Trâu (Côn Dao) parmi les plus belles du monde La plage de Dâm Trâu (Côn Dao, Bà Ria - Vung Tàu) a reçu beaucoup d'attention pour son emplacement particulier et ses paysages naturels.