02/09/2021 17:09
La Fête nationale (2 septembre 1945) de cette année est un moment spécial dans le contexte de crise sanitaire. Pas de voyage, ni de pique-nique, ni de rassemblement, mais à la place le respect strict de la devise "Rester à la maison, c'est être patriote".
>>Le Google Doodle d'aujourd'hui est un hommage à la Fête nationale vietnamienne
>>S’unir pour vaincre la pandémie

La rue Hàng Gai, au cœur de Hanoï, presque déserte en raison des mesures de distanciation sociale, le 2 septembre.
Photo : Trân Viêt/VNA/CVN

Ces dernières années, la Fête nationale a toujours été considérée comme les derniers jours des vacances d'été avant que les élèves n'entament une nouvelle année scolaire. Un court voyage, une visite de grands-parents, un rassemblement familial, une rencontre entre les amis…, c’est ainsi que de nombreuses familles vietnamiennes célébraient la Fête de l’indépendance.

À ce moment-là, les parcs d'attractions, les zones touristiques, les restaurants, les aéroports, les gares… étaient bondés.

Mais cette année, tout le pays se bat contre la pandémie de COVID-19. De nombreuses localités appliquent la distanciation sociale selon la directive N°16 du Premier ministre et doivent observer strictement le mot d’ordre : "On ne bouge pas de là où l'on est".

Prise en charge d’un malade du COVID-19 à l'hôpital de l’Université de médecine et de pharmacie de Hô Chi Minh-Ville, le 30 août.
Photo : VNA/CVN

À Hô Chi Minh-Ville, la plus touchée par la crise sanitaire du pays, aller au marché n'est pas autorisé dans certaines zones épidémiques.

Une journée inoubliable

Il y a 76 ans, le 2 septembre 1945, à la place Ba Dinh à Hanoï, le Président Hô Chi Minh proclama la Déclaration d’indépendance donnant naissance à la République démocratique du Vietnam (actuellement République socialiste du Vietnam), premier État ouvrier-paysan d’Asie du Sud-Est. Depuis, le 2 septembre est devenu une grande fête pour toute la nation vietnamienne.

Cette année, le personnel de santé en première ligne travaille jour et nuit afin de traiter les malades du COVID-19.

Ces derniers jours, beaucoup d'équipes médicales et d’étudiants volontaires sont venus en renfort de Hô Chi Minh-Ville et d’autres provinces du Sud touchées par l’épidémie. Sans compter de nombreux soldats, policiers, vétérans de guerre et autres jeunes volontaires qui apportent activement leur soutien aux habitants dans les zones épidémiques.

Soldats portant des sacs de riz pour faire don aux démunis de Hô Chi Minh-Ville, le 23 août.
Photo : Thanh Vu/VNA/CVN

Chacun exprime son patriotisme à sa manière

De nombreux organisations, individus et groupes de bénévoles ont également soutenu spirituellement et matériellement les forces médicales en première ligne et les populations des zones placées en quarantaine.

Chaque Vietnamien a différentes manières d'exprimer son patriotisme. Les ouvriers travaillent dans leurs usines pour que le pays puisse tenir le double objectif de lutte contre le COVID-19 et de croissance économique. Des artistes tiennent des spectacles en ligne afin de soutenir les agents de santé en première ligne et toute la population.

Rester chez soi est un acte patriotique. Pour chaque internaute, diffuser des informations positives et ne pas partager de "fake news" est aussi patriotique.

Lorsque chaque famille deviendra une "forteresse" dans la prévention et la lutte contre le COVID-19, le Vietnam remportera certainement ce combat.

Ngoc Tú - Hoàng Phuong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Le secteur touristique de Hanoï s'adapte à la nouvelle situation Si la 4e vague de COVID-19 a fortement impacté le tourisme au Vietnam, entre autres à Hanoï, elle a également ouvert des opportunités pour restructurer cette industrie, changer les approches du marché et aligner les produits sur la demande des voyageurs et la réalité.