Une centaine d’œuvres en laque poncée exposée à Dà Nang

Une centaine d’œuvres et de collections en laque poncée sont présentées dans le cadre d’une exposition "Laque poncée du Vietnam" qui a ouvert ses portes le 28 novembre au Musée des beaux-arts de Dà Nang, dans la ville de même nom, au Centre.

>> La laque poncée et ses empreintes sur la peinture

>> La laque poncée vietnamienne à l'honneur

>> L'art de la laque poncée de Trân Ngoc Hung présenté à Hô Chi Minh-Ville

Lors de la cérémonie inaugurale de l'exposition "Laque poncée du Vietnam", le vice-ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme, Ta Quang Dông, a déclaré que le Vietnam possédait de nombreux métiers traditionnels de longue date tels que fonte du bronze, poterie, tressage du rotin, peinture traditionnelle... Après une longue période de développement, ces métiers sont devenus une caractéristique, un élément indispensable du trésor patrimonial du Vietnam.

L'exposition "Laque poncée du Vietnam" a ouvert ses portes le 28 novembre au Musée des beaux-arts de Dà Nang, dans la ville de Dà Nang, au Centre.
Photo : VNA/CVN

L'exposition, qui se déroulera jusqu’au 4 décembre, présente au public la quintessence de la laque poncée, contribuant à faire la promotion de cet artisanat national. Ces oeuvres ont été sélectionnées parmi plus de 300 œuvres et collections d'artisans et peintres dans l’ensemble du pays.

Au Vietnam, la laque est employée depuis longtemps dans l’artisanat ou pour la décoration d’ouvrages architecturaux. Vers 1930, la laque est devenue un nouveau matériau de création, en particulier dans la peinture vietnamienne moderne, qui est appelée laque poncée.

Dans les années 1920 et 1930, la laque traditionnelle a connu un tournant dans son histoire, son emploi dans la peinture ayant pris un essor important grâce au contact de l’art occidental, introduit à l’époque coloniale française avec la fondation, en 1925 à Hanoï, de l’École des Beaux-arts de l’Indochine.

L’art de la laque poncée, créé sur fond de couleurs subtiles utilisées avec maestria, constitue un espace conventionnel, d’une brillance pénétrante, vivace, puissante et contrastée, pouvant être aussi réaliste que symbolique.

La peinture en laque poncée est un processus complexe nécessitant de grandes compétences et une patience à toute épreuve. Achever une œuvre peut prendre plusieurs mois, selon la technique de l’artiste et le nombre de couches de laque.

Cela implique l’application de nombreuses couches sur une planche de bois préparée, avant de poncer avec du papier au grain de plus en plus fin, qui révèle toutes les couleurs que l’artiste désire. Le résultat final est lisse et durable et ne se fissure sous l'effet de la température ou de l’humidité.

Ces derniers temps, plusieurs générations de peintres vietnamiens n’ont cessé de créer de magnifiques laques poncées afin d’en faire un nouveau genre pictural. La palette originelle de ces peintres - rouge, noir, jaune, blanc à la coquille d’œuf....- s’est enrichie chaque jour, avec des verts, des bleus, du rouge écarlate...

VNA/CVN

back to top