La laque poncée vietnamienne à l'honneur

Cinquante œuvres sont présentées dans le cadre d’une exposition virtuelle sur le thème "Laque poncée du Vietnam". Cette manifestation a pour but de mettre en valeur la quintessence de cet art national.

>>La laque poncée et ses empreintes sur la peinture

>>Projet de promotion de la marque d'art de la laque poncée vietnamienne

>>La laque à l’honneur : La Sonmai remporte deux prix de design

>>La laque poncée, de la tradition à la contemporanéité

L'œuvre "Jeunes femmes et enfants dans un jardin" du peintre Nguyên Gia Tri présentée à l'exposition.

En entrant dans le hall de l’exposition, le public débute un voyage à la découverte de l’histoire de la laque poncée vietnamienne, avec les œuvres divisées en deux parties - pays et peuple vietnamiens - exprimant la beauté de la nature et de l’âme vietnamienne. La totalité de ces œuvres viennent du Musée des beaux-arts du Vietnam (Vietnam Fine Arts Museum - VFAM).

Cette exposition, sur le site web https://tranhsonmai.baotangso.com, est conçue au format 3D. Les visiteurs peuvent s’arrêter devant chaque œuvre, se rapprocher, s’éloigner et écouter des explications en vietnamien ou anglais.

Trésor national

Selon la directrice adjointe du musée Trân Thi Huong, le VFAM préserve actuellement des centaines de laques poncées, prouvant près de cent ans de développement de la laque vietnamienne. Certaines d’entre elles ont été reconnues trésors nationaux.

"La laque poncée vietnamienne est un art distingué, reflétant l’affection, la passion, l’ingéniosité et la persévérance de générations d’artistes. Des matériaux et un savoir-faire ancestraux combinés aux arts visuels modernes apportent des valeurs particulières à chaque œuvre", a-t-elle ajouté.

Pour sa part, le chef adjoint du Département de la diplomatie culturelle et de l’UNESCO, Trân Quôc Khanh, a affirmé : "C’est la première fois que nous collaborons avec le Musée des beaux-arts du Vietnam pour organiser une telle exposition. Elle contribuera à rapprocher la laque poncée - un art distingué du Vietnam - du public et des amis internationaux, dont la communauté vietnamienne d’outre-mer, dans le contexte de la crise sanitaire".

Parmi les œuvres se trouve un paravent laqué à huit feuilles en bois du peintre Nguyên Gia Tri, reconnu trésor national en décembre 2017, qui trône au début de l’exposition.

D’une dimension de 159 cm x 400 cm, ce panneau comprend une œuvre de chaque côté. L’une est la peinture "Jeunes femmes et enfants dans un jardin" qui dépeint une scène avec sept personnages féminins d’âges différents comme métaphore de la vie de femme. L’autre est le tableau "Paysage" qui montre un jardin tropical.

Nguyên Gia Tri (1908-1993) est de la première génération des élèves de l’École des beaux-arts d’Indochine fondée par Victor Tardieu à Hanoï dans les années 1930. Il fait partie du club très fermé des quatre grands peintres vietnamiens Nguyên Gia Tri, Tô Ngoc Vân, Nguyên Tuong Lân et Trân Van Cân.

Ses premières œuvres furent figuratives, romantiques, chantant la beauté des femmes, et les scènes du pays. Il affectionnait les grandes compositions décoratives où s’étiraient des femmes longilignes dans une ambiance féerique. Le thème reste vietnamien, mais les traits, libres et purs, sont déjà très modernes et occidentaux.

Entre 1939 et 1945, il produit un très grand nombre d’œuvres sur panneaux, paravents, portes, s’entourant d’une équipe d’artisans laqueurs. Dans les années 1950, Nguyên Gia Tri a fait une excursion dans l’abstrait pour revenir plus tard, en fin de vie, au figuratif. Ces allers-retours sont classiques chez beaucoup de grands peintres.

Chercheur passionné, Nguyên Gia Tri a réussi à cultiver la profondeur de ses images par une technique aussi lisse que la laque. Il a créé des couleurs uniques, nourries de lumières subtiles, couleur de l’argent, de l’or, du noir, du blanc (en utilisant la coquille d’œuf), où percent parfois quelques touches de bleu de Prusse (pigment bleu foncé), et poussé les techniques de la laque à un degré ultime de perfection.

L’exposition promeut la laque poncée vietnamienne.

En visitant l’exposition, le public a également l’occasion de découvrir l’histoire du développement et des techniques de la laque poncée à travers des court-métrages documentaires.

"Ce genre d’exposition permet aux visiteurs de découvrir des œuvres d’art magnifiques et typiques de la laque vietnamienne n’importe où avec un smartphone, une tablette ou un ordinateur", a informé Huong Dào, cheffe de la Section des beaux-arts et des affaires culturelles du Département de la diplomatie culturelle et de l’UNESCO.

Cette exposition en ligne est co-organisée par le Département de la diplomatie culturelle et de l’UNESCO relevant du ministère des Affaires étrangères et le Musée des beaux-arts du Vietnam. Elle s’inscrit dans le cadre de la Journée vietnamienne à l’étranger organisée annuellement par le ministère des Affaires étrangères pour promouvoir des spécificités vietnamiennes.

Texte et photos : Hoàng Phuong/CVN

back to top