04/08/2020 16:49
En préparation de la nouvelle année scolaire 2020-2021, une boutique sans argent basée sur le don a ouvert ses portes afin de soutenir les élèves dans les zones défavorisés. Il s’agit de l’initiative de Lê Thi Anh Dào, professeur d’anglais du collège du bourg Vinh Thuân, district d'éponyme, province de Kiên Giang (Sud).
>>Ngô Manh Cuong, un enseignant humaniste
>>Un havre pour les orphelins des rues de Hô Chi Minh-Ville
>>Des «soupes populaires» au cœur de Hanoi

La professeur Lê Thi Anh Dào offre de petits cadeaux y compris des manuels ou des fournitures scolaires aux élèves défavorisés. Photo : Lê Sen/VNA/CVN
 

C’est déjà la deuxième année que Madame Dào installe sa boutique sans argent à son domicile, en promouvant le message : "Donner ce qu’on a en trop et prendre ce dont on a besoin, sans contrepartie". Cette boutique gratuite fonctionne en effet sur ce principe permettant ainsi aux élèves d’aller y chercher des livres, des cahiers ou quelques fournitures scolaires sans rien débourser. De cette manière, les enfants en difficulté peuvent préparer leur rentrée et aller à l’école avec les mêmes moyens que les autres.

L’année dernière, cette professeur a également réussi à fédérer plusieurs soutiens et sponsors privés en collectant environ 300 lots de cadeaux dont des vêtements, des cartables ou d’autres fournitures utiles aux jeunes apprenants.

"L’année dernière, en raison de la mise en place tardive de la boutique sans argent, de nombreuses familles ont dû emprunter de l’argent afin d’acheter des fournitures scolaires à leurs enfants", a confié l’enseignante, en ajoutant que c’est pour cette raison que sa boutique ouvre ses portes plus tôt cette année et qu’elle restera ouverte jusqu’à la rentrée scolaire. "Cela aboutira à une meilleure préparation au profit de nos élèves", a assuré la femme désintéressée.

Là où se rassemblent de bons cœurs

Anh Dào aménage les vêtements afin de faciliter la réception des dons. 
Photo : Lê Sen/VNA/CVN

Devant cette initiative remarquable et altruiste, plusieurs personnes ont décidé de s’investir dans ce projet de boutique gratuite. Avant la cérémonie de fin d’année scolaire tenue dans les établissements du district de Vinh Thuân, ce projet non-lucratif a permis de distribuer aux élèves 35 paquets-cadeaux d’une valeur de 35.000 dongs, comprenant des manuels et une vingtaine de cahiers. Jusqu’à fin du mois de juillet, la boutique était également un lieu de collecte de dons au profit des élèves démunis vivant dans les parties les plus difficiles du district.

Plusieurs élèves du collège du bourg de Vinh Thuân n’ont pas non plus hésité à contribuer à ce projet. Ces derniers se réunissent régulièrement en vue de classer les livres reçus ou de trier les vêtements en fonction de leur taille afin de faciliter la distribution des dons. "C’est déjà la deuxième année que je participe à ce projet avec Madame Dào et je le trouve très pertinent et utile pour mes camarades démunis. Alors moi aussi, je donne les fournitures scolaires que je n’utilise plus, pour apporter ma petite pierre à ce projet", a partagé Nguyên Huyên Trân, élève du collège.

Donner, c’est recevoir

Madame Hai emmène sa petite-fille à la boutique gratuite de la professeur Anh Dào. Photo : Lê Sen/VNA/CVN

De petits cadeaux mais de grande joie, notamment pour les foyers pauvres de nombreux enfants. Trinh Thi Hai a trois petits-enfants dont les parents doivent se démener pour gagner leur vie. En recevant ces petits cadeaux, la grand-mère était tout émue. "Cette action généreuse de Madame Dào nous émeut profondément, surtout pour les familles comme nous qui n’avons pas suffisamment d’argent pour préparer l’année scolaire des enfants. J’ai emmené mes petits enfants à la boutique sans argent, dès son ouverture, afin d’obtenir des livres et des cahiers pour la rentrée. J’adresse de tout cœur mes sincères remerciements à cette gentille enseignante", a confié Madame Hai.

"L’idée de cette boutique sans argent à domicile est celle de la professeur Lê Thi Anh Dào et nous saluons sa générosité. Cela a beaucoup aidé les étudiants encore pauvres du district", a affirmé Dang Thi Thuy, proviseure du collège du bourg de Vinh Thuân.
 
Hông Anh/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.