13/07/2021 17:22
À l'occasion du 5e anniversaire de la décision de la Cour permanente d'arbitrage (CPA) sur la Mer Orientale (le 12 juillet 2016), le Dr Gerhard Will, expert allemand des questions relatives à la Mer Orientale, a déclaré que la décision de la CPA a rejeté sans équivoque les allégations de la Chine. Cette décision a une base juridique solide et est d'une grande valeur dans le règlement des différends en Mer Orientale, a-t-il souligné.
>>Mer Orientale : l'Australie appelle au respect du droit international
>>Mer Orientale : un expert ukrainien affirme le rôle du droit international
>>Des experts étrangers soulignent le rôle de la CNUDM pour la paix en Mer Orientale
>>Le verdict de la CPA et la nécessité de promouvoir la primauté du droit

Le Vietnam soutient toujours le règlement des différends relatifs à la souveraineté, aux droits souverains et à la juridiction en Mer Orientale par des processus diplomatiques et juridiques.
Photo : VNA/CVN

Afin d'empêcher d'autres violations du droit international en Mer Orientale, la communauté internationale devrait soutenir fermement la décision et exiger que la partie contrevenante se conforme à cette décision, a estimé le Dr Gerhard Will.

L'augmentation continue des activités de militarisation de la Chine sur les îles en Mer Orientale et d'autres violations du droit international sont une cause de tension dans la région, a-t-il précisé.

En ce qui concerne la position de l'Union européenne (UE) sur les différends dans cette région maritime, il a déclaré que les stratégies indopacifiques menées par l'UE et ses États montrent que l'Europe ne considère pas seulement la région indopacifique comme économiquement importante, mais également comme recelant un grand intérêt d'un point de vue politique et sécuritaire dans la région.

En réponse aux questions de correspondants sur les commentaires du Vietnam sur le 5e anniversaire de la décision finale de la Cour permanente d'arbitrage (CPA) sur l'affaire de la Mer Orientale, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang a affirmé lundi 12 juillet que la position du Vietnam sur le règlement des différends en Mer Orientale était claire et constante.

Le Vietnam soutient toujours le règlement des différends relatifs à la souveraineté, aux droits souverains et à la juridiction en Mer Orientale par des processus diplomatiques et juridiques, sans recours à la force ni menace d’y recourir, et par des solutions et mesures pacifiques conformément à la Charte des Nations unies et à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), a-t-elle souligné.

En tant que partie à la CNDUM et pays riverain de la Mer Orientale, le Vietnam demande à toutes les parties concernées de respecter et remplir leurs obligations juridiques en vertu de la Convention, de coopérer et contribuer activement et concrètement au maintien de la paix, de la stabilité, de la sécurité, de la sûreté, de la liberté de navigation et de survol et de l'ordre en Mer Orientale sur la base du droit international, a-t-elle déclaré.

À cette occasion, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères a également réaffirmé la position de principe du Vietnam sur la souveraineté vietnamienne sur les archipels de Hoàng Sa (Paracel) et Truong Sa (Spratly), ainsi que sur les zones maritimes sous souveraineté, droits souverains et juridiction du Vietnam déterminées sur la base de la CNUDM.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Phu Quôc rouvrira bientôt ses portes aux touristes étrangers Le Premier ministre Pham Minh Chinh a ratifié la proposition du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme sur la réouverture de Phu Quôc à destination des touristes étrangers à partir d’octobre. Cette décision donnera le coup d’envoi du redressement touristique vietnamien après plusieurs mois de fermeture en raison de la crise sanitaire.