08/10/2021 20:11
Le Conseil de l'Union européenne a adopté la directive "carte bleue" pour attirer les travailleurs hautement qualifiés, selon un communiqué du Conseil publié jeudi 7 octobre. Cette directive établie les conditions d'entrée et de séjour des ressortissants de pays tiers hautement qualifiés, venant vivre et travailler dans l'UE.

>>Accord sur le verdissement de la PAC, les négociations se poursuivent
>>L'UE veut consacrer 22 milliards d'euros pour soutenir l'emploi des jeunes

Le logo de Pôle Emploi, à Montpellier en France, le 3 janvier. 
Photo : AFP/VNA/CVN


Selon le communiqué, relayé par des médias, le système d'admission à l'échelle de l'UE vise à attirer et à retenir les travailleurs hautement qualifiés, notamment dans les secteurs confrontés à des pénuries de compétences.

"La carte bleue consolidera la position de l'UE en tant que première destination mondiale pour les travailleurs hautement qualifiés, grâce aux possibilités de flexibilité, de mobilité et de regroupement familial qu'elle offre", a déclaré le ministre de l'intérieur de Slovénie, Ales Hojs, dont le pays assure actuellement la présidence du Conseil de l'UE.

Les nouvelles règles d'admission emplaceront les règles existantes. Elles établissent des critères d'admission plus inclusifs, facilitent la mobilité intracommunautaire et le regroupement familial.

Ces nouvelles règles simplifient les procédures pour les employeurs reconnus, accordent un très haut niveau d'accès au marché du travail et étendent le champ d'application aux membres de la famille de citoyens de l'UE non ressortissants de l'UE et aux bénéficiaires d'une protection internationale.

Les nouvelles règles d'admission introduiront un certain nombre de dispositions visant à garantir des conditions de concurrence équitables, afin que les titulaires d'une carte bleue européenne et leur famille ne soient pas désavantagés par rapport aux titulaires de permis nationaux.

Le texte adopté entrera en vigueur vingt jours après sa publication au Journal officiel. Les États membres disposeront alors de deux ans pour mettre en vigueur les lois nécessaires pour se conformer à cette directive.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.