Trois facteurs maintiennent l’économie vietnamienne sur la voie rapide

L’investissement dans les infrastructures, l’environnement commercial et les salaires compétitifs sont trois facteurs qui maintiennent l’économie vietnamienne sur la voie rapide, a déclaré Vietnam Briefing publié par Asia Briefing, une filiale de Dezan Shira & Associates.

>> L’UOB revoit à la hausse sa prévision de croissance pour l’économie vietnamienne

>> Le Vietnam deviendra à son tour l’atelier du monde

>> L'économie du Vietnam devrait croître fortement en fin d'année

Le Vietnam devient une destination prisée de nombreux investisseurs étrangers. 
Photo : VNA/CVN

Le Vietnam investit dans les infrastructures, a écrit Asia Briefing, notant que le pays consacre environ 6% de son PIB aux infrastructures, un des niveaux les plus élevés de la région de l’ASEAN.

Parmi ces dépenses figurent l’ambitieuse autoroute Hô Chi Minh-Ville - Hanoï de 1.800 km, l’aéroport international de Long Thành qui remplacera à terme l’aéroport international de Tân Son Nhât surchargé de Hô Chi Minh-Ville, des projets de métros à Hanoï et à Hô Chi Minh-Ville, ainsi que des centrales thermiques et de valorisation énergétique des déchets.

Le Vietnam est un participant actif au commerce mondial, a indiqué Vietnam Briefing. Au cours des dernières années, le Vietnam a été actif dans la signature d’accords commerciaux bilatéraux avec des pays du monde entier. Son appartenance à l’ASEAN en fait également partie à plusieurs accords de libre-échange que le bloc régional a signés.

La norme de qualité des produits, de fabrication et de droits des employés garantie dans ces accords permettra au Vietnam de devenir une plaque tournante de la fabrication et d’élargir sa base d’exportation.

Avantages des accords de libre-échange

L’Accord de libre-échange UE - Vietnam (EVFTA), par exemple, a stimulé les exportations du Vietnam malgré la pandémie de COVID-19. En 2021, l’Accord de libre-échange entre le Royaume-Uni et le Vietnam (UKVFTA) a contribué à stimuler les échanges entre le Vietnam et le Royaume-Uni pour atteindre près de 6,6 milliards d'USD.

Des augmentations similaires ont également été notées avec l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP) avec des exportations vers le Canada et le Mexique.

En outre, l’environnement commercial du Vietnam est ouvert et le gouvernement a mis en place des politiques favorables aux investisseurs visant à attirer les investissements et le développement socio-économique. Ce sont des facteurs d’attraction importants pour les investisseurs qui souhaitent investir au Vietnam. Cela a été facilité par le nombre croissant d’accords de libre-échange du Vietnam.

Manutention de marchandises au port de Cat Lai, à Hô Chi Minh-Ville. 
Photo : VNA/CVN

Selon la Chambre de Commerce européenne (EuroCham), les investissements directs étrangers entrants en raison de l’environnement commercial et de la main-d’œuvre du Vietnam stimulent également sa croissance économique. Et ce, malgré l’inactivité des usines en raison de la baisse de la demande sur les marchés occidentaux allant des textiles et des chaussures aux meubles.

L’un des plus grands avantages du Vietnam réside dans ses salaires compétitifs. Plus de 40% des diplômés universitaires vietnamiens se spécialisent en sciences et en ingénierie et le Vietnam fait partie des dix premiers pays avec le plus de diplômés en ingénierie.

Au fur et à mesure que le Vietnam verra son économie croître, ses salaires augmenteront. Elle devra donc maintenir un équilibre entre l’inflation, le niveau des salaires et la productivité pour éviter de perturber l’ensemble du marché du travail.

Par conséquence, Vietnam Briefing a estimé que même si les tensions géopolitiques persistent, les perspectives économiques du Vietnam sont prometteuses. À court terme, les coûts sont susceptibles d’augmenter, mais les investisseurs qui jouent sur le long terme sont susceptibles de récolter de gros bénéfices.

VNA/CVN

back to top