Treizième session du Comité central de pilotage de la lutte contre la corruption

Les travaux de prévention et de lutte contre la corruption sont devenus un mouvement qui s'est largement répandu, contribuant à la consolidation de la confiance de la population.

>>La lutte contre la corruption n’épargne personne

>>La lutte contre la corruption au débat du PCV

>>Bientôt la 10e session du Comité central de pilotage de la lutte contre la corruption

Nguyên Phu Trong préside ​la 13e session du Comité ​central de pilotage de la prévention et de la lutte contre la corruption, le 22 janvier à Hanoï.
Photo : Tri Dung/VNA/CVN

Le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV), Nguyên Phu Trong, président du Comité central de pilotage de la prévention et de la lutte contre la corruption, a apprécié la détermination et les efforts du comité dans l’amélioration de l’efficacité de ses activités et les résultats remarquables obtenus en 2017 lors de sa 13e session tenue lundi 22 janvier à Hanoï.

De nombreux textes juridiques, règlements concernant le contrôle, la supervision, la gestion, la nomination et le transfert du personnel au sein des organes publics… ont été promulgués. Les travaux de contrôle, d’inspection, de supervision ont été renforcés.

En 2017, le comité a demandé d'enquêter et de mettre en instruction 16 affaires liées à 216 personnes, dont 12 affaires et 172 personnes ont été jugés.

Le chef du Parti, Nguyên Phu Trong, a demandé au comité d’accélérer l’élaboration et le perfectionnement des institutions de gestion permettant de créer une base politique et juridique pour les travaux de prévention et de lutte.

Il a également demandé de renforcer la sensibilisation auprès de la population sur les lois, la lutte contre les informations malveillantes des forces hostiles, de créer une percée dans la lutte contre la corruption au niveau local ainsi que d’accélérer l'enquête et le jugement des affaires économique et de corruption graves.


VNA/CVN

back to top