19/08/2019 23:13
Le niveau du Mékong dans la province thaïlandaise de Nakhon Phanom (Nord-Est) est en train d’augmenter d'environ 60-70 cm par jour, portant ainsi son niveau à environ 7 m, soit environ 6 m au-dessous du point de débordement des eaux du fleuve, ont rapporté les médias locaux.
Un pêcheur vide l'eau de son bateau sur le Mékong à la province thaïlandaise de Nakhon Phanom. Photo: Reuters/VNA/CVN

Les niveaux des principaux affluents - Nam Songkhram, Nam Oun et Nam Kam - augmentent également sous l'effet des pluies, ce qui atténue considérablement le phénomène de pénurie d'eau.

Les agriculteurs sont heureux, les plants de riz dans leurs champs ayant survécu à la sécheresse.

Dans le même temps, les autorités provinciales ont averti les habitants de quatre districts situés au bord du fleuve de prendre des mesures de précaution car la montée des eaux risquerait de provoquer l'érosion des berges et d'endommager des bâtiments et autres structures.

Des pompes ont été installées à de nombreux endroits pour drainer les eaux de pluie dans le Mékong afin de prévenir les inondations dans les quartiers d’affaires, les terres agricoles et les communautés.

En juillet, le niveau du Mékong dans la province frontalière de Nakhon Phanom n'était que de 1,50 m environ, le niveau le plus bas depuis presque 100 ans. Le niveau était si bas qu’un grand rocher sur lequel est gravée une empreinte de pied de Bouddha était visible au milieu de la rivière.

Ce rocher, dans le district de Tha Uthen, qui aurait plus de 2.000 ans, est très vénéré par les habitants des deux rives du fleuve et n'est généralement visible que pendant la saison sèche, entre mars et avril.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune