Têt Quy Mao dans le cœur des Vietnamiens ici et là-bas

Le Têt est le symbole du renouveau. Le Nouvel An lunaire vietnamien est calculé en fonction du calendrier lunaire, il est donc postérieur au Nouvel An solaire.

>> La communauté des Vietnamiens au Laos accueille le Têt du Chat 2023

>> Les Vietnamiens au Japon et en Thaïlande célèbrent le Têt 2023

Le gâteau de riz gluant de forme arrondie ou banh tet est un des plats typiques du Têt.
Photo : VNP/VNA/CVN

Le Têt traditionnel dure 14 jours, depuis les sept derniers jours de l’ancienne année jusqu’aux sept premiers jours de la nouvelle année. Le premier jour du Nouvel An lunaire 2023 est sous le signe du Chat et tombe le 22 janvier 2023 de notre calendrier. En vietnamien, nous parlons du Têt Quy Mao.

Au Vietnam

Toutes les familles se préparent à cette grande fête. D’abord, il faut faire ses achats dans les marchés incroyablement bien fournis en produits divers : légumes, fruits, viandes, herbes, épices mais aussi alcool de riz, ainsi que toute la décoration pour l’autel des ancêtres. Chaque maison est décorée et, si possible parée d’objets décoratifs rouge et or, (symbolisant la prospérité et le bonheur), de calligraphies, de fruits et de fleurs comme les chrysanthèmes jaunes (symbolisant la longévité).

Dans les grandes villes comme Hanoï, Huê, Dà Nang ou Hô Chi Minh-Ville, c’est l’effervescence quelques jours avant le Têt : les boutiques et même les rues avoisinantes grouillent de monde et on ne distingue plus les acheteurs des vendeurs ! Si les repas du Têt varient en fonction des singularités climatiques et culturelles de chaque région, les deux plats communs et indispensables dans les trois régions du pays sont les gâteaux de riz gluant de forme carrée (bánh chung) ou arrondie (bánh tét). Ces deux gâteaux sont confectionnés à partir de riz gluant, haricot mungo et de porc, puis cuits à la vapeur et enveloppés dans des feuilles dong. Le bánh chung est carré pour symboliser la Terre alors que le bánh tét, lui, est de forme circulaire et symbolise le Ciel. Ces deux gâteaux traditionnels rendent hommage aux ancêtres, au Ciel et à la Terre. Le poulet bouilli est un autre plat incontournable lors du repas du Têt. Il est généralement servi avec du riz gluant et du bánh chung. A Huê, les familles préparent du porc bouilli, du porc fermenté ou du poisson frit alors qu’à Hô Chi Minh-Ville, le porc au caramel aux œufs et au lait de coco peut être servi sur l’autel des ancêtres.

En France

La fête du Têt est l’occasion pour la diaspora vietnamienne, -les Viêt kiêu- de retourner au pays pour rendre visite à leurs familles et leurs proches. S’ils ne rentrent pas, ils se réunissent avec leurs familles autour d’un banquet frugal et s’échangent des souhaits significatifs. Dans toutes les villes de France, les Viêt kiêu gardent les us et coutumes ancestraux. Les rites du Têt commencent une semaine avant, avec la cérémonie de cúng ông Táo, offrandes au génie du foyer. Il est de tradition de lui préparer un repas, composé de différents plats disposés sur un autel, afin de lui permettre de prendre des forces pour entreprendre un long voyage dans le but d’aller et intercéder auprès du Dieu du Ciel, les faveurs des familles quémandeuses.

Un numéro artistique des Viêt kiêu en France pour célébrer le Nouvel An 2023.
Photo : Thu Hà Nguyên/CVN

Puis ils décorent aussi l’autel des ancêtres et y disposent un plateau de fruits et des plats préparés pour cette occasion, comme c’est le cas au Vietnam le 21 janvier à 18h (heure de Paris). Les fruits - entre autres des bananes, des pamplemousses, des kakis, des mandarines et des kumquats- sont posés à côté des bánh chung et d’un plat chaud. Certaines familles vont à la pagode, pour les cérémonies mais aussi pour retrouver l’ambiance du têt, entre familles et amis.

Le jour de l’An est très important car tous les actes et événements se produisant ce jour-là entraînent des répercussions pendant la nouvelle année. La première personne qui franchit le seuil de la maison est censée apporter le bonheur. Les enfants ont de nouveaux habits. Ils reçoivent des billets de monnaie tout neufs - les li-xi dans des enveloppes rouges -, pour porter chance, (le rouge représentant la chance et la prospérité dans la culture vietnamienne). Traditionnellement les enfants doivent s’agenouiller pour recevoir leurs enveloppes. L’échange se fait toujours avec les deux mains, pour celui qui la donne et celui qui la reçoit

Les Viêt kiêu de la région parisienne se rendent en particulier à la pagode Truc Lâm, de Villebon-sur-Yvette pour la cérémonie bouddhique. Ensuite, ils sont invités à un repas végétarien. Pour s’y rendre, les femmes portent généralement des áo dài. C’est le costume traditionnel préféré des Vietnamiennes pour les grandes occasions, se présentant comme une tunique ajustée, dont les deux pans se séparent à la taille et tombent à mi-mollet. La tunique, faite de tissus différents, est portée avec un pantalon de soie noir ou blanc ou de couleur assortie à la tunique. Le vêtement couvre le corps tout en révélant subtilement la silhouette gracieuse des femmes.

Le 2e jour du Têt, les familles et les amis s’invitent pour les vœux, avec une tasse de thé accompagnée de fruits secs confits ou des friandises qui font plaisir.

Pour les Viêt kiêu de Paris, l’Union générale des Vietnamiens de France organise le samedi 28 janvier 2023 à partir de 13h00 une grande fête au Pavillon Baltard à Nogent-Sur-Marne. Auront lieu des chants et des danses mais surtout un grand marché de produits frais, de vêtements folkloriques et divers objets touristiques et artisanaux en provenance du pays.

La fête du Têt est devenue un évènement incontournable et à ne pas manquer. Quel impact exerce-t-elle dans les cœurs des Viêt kiêu, ici et là-bas ?

Nguyên Dac Nhu Mai/CVN

back to top