21/12/2021 16:09
Rafael Nadal a annoncé lundi 20 décembre avoir été testé positif au COVID-19, un nouveau coup dur pour la star mondiale du tennis qui met en péril sa préparation pour l'Open d'Australie où il devait faire son grand retour après des mois de blessure.
>>Tennis : Nadal va évaluer sa condition physique à Abou Dhabi
>>Tennis : Nadal forfait aussi au Masters 1000 de Cincinnati

L'Espagnol Rafael Nadal renvoie la balle au Britannique Andy Murray lors de leur demi-finale au Mubadala Championship dans l'émirat d'Abou Dhabi, le 17 décembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Revenu d'Abou Dhabi, où il a participé à un tournoi exhibition, le Majorquin a révélé sur Twitter avoir "été testé positif lors d'un test PCR réalisé à mon arrivée en Espagne".

"Je suis en train de passer des moments désagréables mais j'espère aller mieux petit à petit", a ajouté le vainqueur de 20 tournois du Grand Chelem, âgé de 35 ans, actuellement N°6 mondial, désormais "confiné" chez lui.

Le joueur, qui n'a pas précisé s'il avait des symptômes ou non, a dit avoir prévenu "toutes les personnes avec qui il avait été en contact".

Nadal a annoncé qu'il allait "faire preuve d'une totale flexibilité" avec son "calendrier" et qu'il analyserait les options en fonction de son "évolution". "Je vous tiendrai informés de toute décision concernant mes prochains tournois", a-t-il assuré.

Freiné en plein retour 

Cette annonce est un coup dur pour l'ex-numéro un mondial car elle intervient à moins d'un mois de l'Open d'Australie où l'Espagnol devait signer son retour en Grand chelem.

Absent depuis cet été à cause d'une blessure au pied gauche, qui lui a fait manquer Wimbledon et l'US Open, le joueur a toutefois préféré ne pas afficher ses ambitions pour le premier Grand Chelem de l'année, programmé du 17 au 30 janvier à Melbourne.

En préambule de ce tournoi, le gaucher devait s'envoler bientôt vers l'Australie pour participer à l'ATP 250 de Melbourne du 3 au 9 janvier.

Le joueur souffre du syndrome de Muller-Weiss, une maladie dégénérative provoquant une déformation de l'un des os situés dans la partie centrale du pied.

Afin d'évaluer sa condition physique, Nadal avait retrouvé le public vendredi 17 décembre au tournoi d'exhibition d'Abou Dhabi. Il y a perdu face à Andy Murray et Denis Shapovalov.

L'Open d'Australie se tiendra en pleine nouvelle vague de la pandémie de COVID-19 à travers le monde en raison de la propagation à vitesse grand V du variant Omicron.

Les autorités australiennes ont déjà prévenu de longue date en amont du tournoi que tous les joueurs venant de l'étranger, leur entourage et les membres de leur encadrement devraient être vaccinés pour être admis dans le pays.

Ces règles avaient semé le doute sur la participation du N°1 mondial serbe Novak Djokovic, réfractaire à la vaccination. Mais "Nole", qui refuse de dire officiellement s'il est vacciné, figure bien dans la liste des joueurs annoncés au prochain Open d'Australie, publiée il y a une dizaine de jours.

Melbourne, deuxième ville d'Australie, a vécu au total plus de 260 jours de confinement cumulés en raison du COVID, ce qui en fait une des villes au monde les plus longtemps placées sous cloche.

L'Open d'Australie doit aussi voir le retour de trois autres stars après plusieurs mois d'absence : Ashleigh Barty, N°1 mondiale, Naomi Osaka, ex-N°1 de la WTA, ainsi que Gaël Monfils.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
GREAT, un programme australien en faveur des femmes minoritaires

Les touristes vietnamiens sont les plus optimistes d’Asie-Pacifique Commandé par Booking.com, l’indice de confiance des voyageurs, publié mercredi 22 juin, montre que le Vietnam est devenu le 2e pays le plus confiant dans la région Asie-Pacifique, avec 85% des touristes locaux déclarant avoir l’intention de voyager dans les 12 prochains mois.