19/07/2021 21:11
Le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement vient de lancer un projet de surveillance des décharges à l'échelle nationale par la technologie de télédétection.

>>Renforcement de la gestion des déchets plastiques à Hôi An
>>Le Vietnam fait le pari de l’économie circulaire
>>Aide de la BAD pour améliorer les services d'eau au Vietnam ​

Le projet vise à améliorer la capacité de gestion des déchets solides aux niveaux central et local grâce à la technologie de télédétection, tout en aidant à mettre à jour et à améliorer l'efficacité opérationnelle du système d'information sur les déchets solides.

Une usine de traitement de déchets solides. Photo : MRE/CVN

Selon le directeur du Département national de la télédétection, Nguyen Quoc Khanh, la technologie de télédétection avec une large couverture multi-temporale et une bonne résolution spatiale seront un outil efficace pour surveiller les décharges à l'échelle nationale.

Les données en images de télédétection permettent de fournir de nombreuses informations précieuses au service de la gestion des déchets, telles que : l'emplacement de la décharge, le site de collecte des ordures, les fluctuations et l'état de la zone d'enfouissement et des décharges, les ouvrages d'enfouissement et l'impact environnemental des décharges sur les zones adjacentes.

En outre, elles contribuent à améliorer la capacité de surveiller la mise en œuvre de la planification des décharges et de mettre à jour les bases de données nationales et locales sur la gestion des déchets solides. Par ailleurs, la technologie de télédétection permet de surveiller l'état des décharges, des usines et des zones minières après la fermeture au service de la gestion du processus d'assainissement de l'environnement. Actuellement, le Vietnam compte 660 décharges, recevant environ 20.200 tonnes de déchets par jour.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Des bulles touristiques dans le Sud Vietnam L’épidémie de COVID-19 étant désormais sous contrôle, le tourisme revit à Hô Chi Minh-Ville. Après des circuits fermés vers Cu Chi et Cân Gio, en banlieue de la ville, c’est maintenant toute la région du Sud qui se rouvre aux touristes saigonnais.