12/05/2021 16:14
Afin d’être proactif dans les sources de semences aquatiques, le Centre d’élevage des fruits de mer de catégorie 1 (Service de l'agriculture et du développement rural de la province de Ninh Thuân) a étudié avec succès la technique de production du mérou pour répondre à la demande des éleveurs locaux et d’autres provinces.
>>Des mesures pour développer la filière aquacole du Vietnam d’ici 2030
>>Les exportations de produits agricoles, sylvicoles et aquatiques en hausse 

Ninh Thuân développe la production de mérous Trân Châu.

Ces dernières années, l'élevage du mérou (Epinephelus) à Ninh Thuân a su apporter des revenus non négligeables aux habitants. Pourtant, il se développe encore trop faiblement en raison du manque de sources de semences. La raison principale est due à des techniques de reproduction des alevins de mérous qui ne sont pas encore totalement maîtrisées. De plus, la situation de dépendance des prestataires étrangers vis-à-vis des alevins aquatiques et du mérou reste très grande.

Pour résoudre cette question et créer des moyens de subsistance pour les populations, le Centre d’élevage de fruits de mer de catégorie 1 de Ninh Thuân s’est ainsi penché sur la production des mérous. Nguyên Van Dung, directeur dudit Centre, a déclaré que le mérou ciblé, le mérou Trân Châu, est le fruit d’un croisement entre le mérou (Epinephelus lanceolatus) (mâle) et le mérou tigre (Epinephelus fuscoguttatus) (femelle). Il s’agit d’une espèce de poisson marin à haute valeur commerciale produite avec succès en Chine et en Indonésie. Au Vietnam, seul un petit nombre d'instituts de recherche et d'universités ont fait des recherches accrues sur cette espèce.

Production de masse des sources d'alevins

La production réussie du mérou Trân Châu à Ninh Thuân signe une contribution importante à la promotion et au développement de ce poisson au Vietnam. "Actuellement, le centre d'élevage de fruits de mer continue d'étudier les techniques de soins pour améliorer le taux de survie de production de mérou Trân Châu et de procéder à la production de masse des sources de semences. Parallèlement, perfectionner la technique d'élevage du mérou permettra d’augmenter le nombre d’éleveurs de ce poisson dans la province", a ajouté M. Nguyên Van Dung.

Le mérou Trân Châu est généralement élevé dans des cages, des réservoirs d’eau ou des bassins. Après de huit à dix mois d'élevage, on peut récolter des poissons pouvant peser plus d’un kilo. Car il s’agit d’une espèce hybride, le mérou Trân Châu a une croissance rapide, une résistance élevée aux maladies et est plus facile à élever que les autres mérous.

Lê Trân Châu est reconnaissable à ses rayures noires et jaunes. Sa chair est ferme et sucrée. Elle contient de nombreux nutriments utilisés pour préparer de nombreux plats délicieux. Ainsi, ce poisson est principalement vendu et transformé pour les restaurants et les hôtels et est toujours considéré comme une spécialité. Selon les besoins du marché, le mérou Trân Châu a un prix variant entre 200.000 et 300.000 dông le kilo.

La province de Ninh Thuân possède un littoral de plus de 105 km de long avec un système diversifié de lagunes, de baies et de réservoirs d’eau. La température et la salinité de certaines zones permettent la pisciculture marine.

En outre, la province dispose d'une zone de planification pour produire des graines saumâtres salées et des écloseries facilitant ainsi la production de mérous. Grâce aux avantages susmentionnés, l'élevage de mérou Trân Châu possède de nombreuses perspectives de développement à Ninh Thuân en particulier et au Vietnam en général.

Texte et photo : Quang Châu/CVN





 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Hanoï accueille 2,9 millions de touristes au premier semestre Au premier semestre, le nombre de touristes à Hanoï est estimé à 2,9 millions, en baisse de 25% par rapport à la même période de l’année dernière, selon le Service municipal du tourisme.