20/02/2020 11:32
Salinisation oblige, Soc Trang opte pour la rotation cuturale. Ce procédé rentable et respectueux de l’environnement permet à cette province du delta du Mékong de s’inscrire dans une démarche de développement durable.

>>À Sóc Trang, la solidarité interethnique jusque dans les champs
>>Le riz parfumé ST25 reconnu à titre exceptionnel
 

Les agriculteurs élèvent des crevettes en saison sèche et cultivent du riz en saison de pluie. Photo : VOV/CVN


Depuis quelques années, Trân Van Tiên, qui vit dans le hameau Hoa Dê, dans le disctrict de My Xuyên fait fortune grâce à la rotation qu’il effectue sur ses terres entre l’élevage de crevettes géantes d’eau douce et la culture du riz ST24. Comme le climat est propice, il s’attend à une bonne récolte cette année.

"On alterne l’élevage de crevettes et la culture du riz en fonction des saisons. Ici, on a six mois d’eau salée et six mois d’eau douce. 
À partir du mois d’août, on peut commencer à cultiver le riz".

Dans la région, les agric
ulteurs élèvent des crevettes en saison sèche et cultivent du riz en saison de pluie. Cette rotation culturale, réalisée sur une superficie de 6.000 m², permet à la famille de Ta Minh Bach de récolter chaque année 1,5 tonne de crevettes et 3 tonnes de riz.


"Ce n’est pas un modèle très rentable mais il est pérenne. Chaque année, je fais une double récolte de crevettes et de riz. Ces deux cultures s’associent parfaitement. Alors que la plantation du riz aide à assainir les bassins pour l’élevage de crevettes, les déchets de celles-ci permettent de fertiliser le riz".    

Ce système rotatif riz-crevette est développé dans le district de My Xuyên depuis quelque 20 ans sur 10.000 ha. Pour améliorer leur compétitivité, il a été conseillé aux agriculteurs d’opter pour une production biologique. Deux coopératives d’élevage de crevettes du district ont obtenu le label "VietGAP", certifiant de leurs bonnes pratiques agricoles, et 60 ha de riz ont été certifiés "organiques".

Tang Thanh Tri, un responsable de la Chambre de l’agriculture et du développement rural de My Xuyên, fait savoir : "La rotation crevettes-riz est une pratique très respectueuse de l’environnement. Les déchets des crevettes fertilisent le riz qui, de son côté, assainit les bassins. Nous avons remarqué que les crevettes élevées de cette façon sont moins exposées à des risques d’épizootie que les autres".

De 2015 à 2018, la production de crevettes à My Xuyên a fortement progressé et est passée respectivement de 30.000 à 33.600 tonnes.

Le district envisage aussi d’accroître la production du riz ST25, lequel a été reconnu meilleur riz du monde en 2019.

Dào Dac Hung, vice-président du comité populaire du district, indique : "En 2019, le riz ST25 créé par l’ingénieur Hô Quang Cua a été certifié meilleur riz du monde et sa demande sur le marché est très importante. Nous avons décidé de consacrer les 10.000 ha de rotation culturale crevettes-riz du district de My Xuyên à ce nouveau riz pour permettre à cette localité de prendre son envol économique".

Une nouvelle route reliant les 6 communes riz-crevettes du district de My Xuyên à la ville de Soc Trang est en construction. La population est confiante. Le changement climatique ne lui fait plus peur, il pourrait même lui permettre de s’enrichir.


VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

COVID-19 : les entreprises touristiques renforcent la sécurité Face à la situation compliquée de l'épidémie de COVID-19, le Service du tourisme de Hanoï a ordonné aux unités, aux entreprises, aux organisations et aux particuliers de renforcer les mesures de sécurité dans la lutte et la prévention de la pandémie ; d’estimer les effets de cette épidémie sur le secteur du tourisme.