18/10/2021 22:46
Les voyageurs entièrement vaccinés en provenance de huit pays pourront, à compter de mardi 19 octobre, se rendre à Singapour sans avoir à effectuer de quarantaine, la cité-État entendant désormais vivre avec le coronavirus.

>>Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde
>>Singapour : l'endettement des jeunes a fortement augmenté en raison de l'épidémie de COVID-19
 

Des passagers à l'aéroport international de Changi à Singapour, le 8 septembre.
Photo : Xinhua/VNA/CVN


Durant des mois, Singapour a adopté une stratégie "zéro COVID" en fermant ses frontières, en menant une intense politique de traçage et en imposant un confinement de la population en fonction de l'évolution de l'épidémie.

Plus de 80% des habitants en âge de l'être étant désormais entièrement vaccinés, les autorités de ce riche centre financier et commercial international souhaitent relancer l'économie.

En septembre, la cité-
État a ouvert un corridor de voyage aux passagers vaccinés en provenance de Brunei et d'Allemagne.

À compter de mardi 19 octobre, huit autres pays - la Grande-Bretagne, le Canada, le Danemark, la France, l'Italie, les Pays-Bas, l'Espagne et les États-Unis - seront concernés. Le 15 novembre, la République de Corée rejoindra cette liste.

"Singapour ne peut pas rester isolée et fermée indéfiniment. Cela ne fonctionnerait pas et le coût serait trop élevé", a déclaré le Premier ministre Lee Hsien Loong le 9 octobre, jour où il a annoncé les mesures qui accompagneront la nouvelle stratégie "Vivre avec COVID-19".

Il a expliqué que l'apparition du variant Delta, beaucoup plus contagieux, a été un facteur déterminant car "même si l'ensemble de la population est vaccinée, nous ne serons pas en mesure de l'éradiquer". "Presque tous les pays ont accepté cette réalité", a souligné le Premier ministre.

La cité-
État est le siège régional de milliers de multinationales en raison notamment de son aéroport qui est un hub international.

"Nous devons continuer à rouvrir nos frontières en toute sécurité, a déclaré M. Lee. Les entreprises et les investisseurs ont besoin de mener des activités régionales et mondiales depuis Singapour. Les personnes qui travaillent pour eux ont besoin de voyager pour gagner leur vie".

"Nous espérons que les mesures prises par Singapour inciteront d'autres marchés à suivre la même voie pour relancer le transport aérien", a déclaré Philip Goh, vice-président pour l'Asie-Pacifique de l'Association internationale du transport aérien (IATA).

Singapour, qui compte 5,45 millions d'habitants, a recensé ces derniers jours plus de 3.000 nouvelles contaminations quotidiennes, la plupart étant bénignes ou asymptomatiques.

Depuis le début de la pandémie, plus de 148.000 cas locaux ont été recensés et le COVID-19 a fait 233 morts.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.