Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

>>Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde

>>Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde

Un employé de la Grande Mosquée de La Mecque retire les marqueurs de distanciation sociale, le 17 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Fin de la distanciation physique à La Mecque pour les fidèles vaccinés
Les fidèles vaccinés ont pu prier côte à côte dimanche 17 octobre dans la Grande mosquée de La Mecque pour la première fois depuis le début de la pandémie de COVID-19, après la levée de la distanciation sociale par les autorités en Arabie saoudite.
Malgré tout ses efforts, la NBA n'a pas atteint le 100% de vaccinés
Protocoles contraignants, retenues salariales, mise à l'écart... à défaut de pouvoir imposer aux joueurs la vaccination contre le COVID-19, la NBA et ses franchises auront tout tenté pour atteindre les 100% d'injectés avant le début de saison mardi 19 octobre, sans y parvenir. Les réfractaires à la vaccination sont passés de 10% du contingent avant les stages de présaison à 4%, selon divers médias.
Russie : plus de 1.000 morts en 24h
La Russie a dépassé samedi 16 octobre la barre symbolique du millier de décès quotidiens dus au COVID-19, signe d'une épidémie en pleine explosion sur fond de vaccination poussive de la population et de mesures de restriction très limitées.
Le décompte officiel du gouvernement fait état de 1.002 décès et de 33.208 nouvelles contaminations, des records pour le troisième jour consécutif. La Russie est le pays le plus durement touché en Europe par le coronavirus.
Marathon de New York : des milliers de coureurs étrangers interdits d'entrée
Des milliers de coureurs étrangers, dont les ressortissants européens, britanniques, indiens et chinois, ne pourront pas participer au mythique marathon de New York le 7 novembre, veille de la réouverture des frontières des
États-Unis fermées depuis un an et demi en raison de la pandémie.
Insécurité alimentaire au Guatemala

Un malade du COVID-19 arrive en ambulance à l'hôpital Kommunarka, près de Moscou, le 15 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Une majorité d'habitants qui ont faim, des enfants qui en meurent : les catastrophes climatiques et la pandémie de COVID-19 ont plongé le Guatemala dans l'une des pires situations d'insécurité alimentaire jamais connues, s'est alarmé samedi 16 octobre le Défenseur local des droits de l'homme.
Plus de 4,87 millions de morts
La pandémie a fait au moins 4.878.719 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, vendredi 15 octobre en milieu de journée.
Les
États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 724.317 morts, suivis par le Brésil (603.282), l'Inde (451.814), le Mexique (283.574) et la Russie (221.313).
L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au COVID-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé.

AFP/VNA/CVN

back to top