30/10/2019 23:31
Singapour s'est fixé pour objectif de multiplier par sept sa capacité de production d’électrique solaire par rapport au niveau actuel, de 260 MWp de la production actuelle à 2 GWp d'ici 2030.

>>L'exposition sur la transformation industrielle à Singapour promeut l'innovation
>>Singapour vise à promouvoir des accords de libre-échange dans le domaine de l’e-commerce
 

À l'heure actuelle, l'énergie solaire représente moins de 1% de la demande énergétique totale de Singapour. Photo : VNA/CVN


C’est ce qu’a déclaré le 29 octobre le ministre singapourien du Commerce et de l'Industrie, Chan Chun Sing, lors de la Semaine internationale de l'énergie à Singapour.

Il a annoncé que la production satisfera les besoins annuels en électricité d'environ 350.000 ménages à Singapour, soit environ 4% de sa demande totale en électricité aujourd'hui.

À l'heure actuelle, l'énergie solaire représente moins de 1% de la demande énergétique totale de Singapour. Plus de 95% proviennent du gaz naturel.

Pour atteindre cet objectif, le gouvernement singapourien envisage plusieurs mesures, a-t-il déclaré. La première consiste à maximiser l’installation de panneaux solaires sur les surfaces disponibles, dont les toits, les réservoirs, l'espace maritime au large, les surfaces verticales des bâtiments.

Singapour investira également davantage dans la recherche et le développement de systèmes de stockage d'énergie. Celles-ci fonctionnent essentiellement comme des batteries lorsqu'elles sont connectées à des systèmes solaires, aidant à surmonter le défi de l'ensoleillement intermittent.

Les experts ont déclaré que l'objectif de Singapour de disposer de 2 GWp de capacité solaire d'ici 2030 est un objectif ambitieux, mais réalisable si certaines conditions seront remplies.

VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Le nhay bói des Dao pour accueillir le Nouvel An Les Dao áo dài, dans la province de Hà Giang, ont pour coutume de pratiquer le nhay bói, danse divinatoire, au début de l’année lunaire. Une cérémonie mystérieuse qui attire touristes et curieux.