Sida : Hô Chi Minh-Ville pilote le modèle de TelePrEP

Le 27 septembre, le Service de la santé de Hô Chi Minh-Ville a lancé le modèle TelePrEP afin de fournir des services supplémentaires pour aider à réduire l’impact du VIH dans la communauté. Il s'agit de l'une des activités visant à atteindre l'objectif 95-95-95 de la mégapole du Sud d'ici 2025.

>> VIH : prendre les antirétroviraux par intermittence aussi efficace qu'au quotidien

>> Le Vietnam parmi les pays ayant la meilleure qualité de traitement du VIH

Lancement du programme TelePrEP, le 27 septembre à Hô Chi Minh-Ville.

Nguyên Huu Hung, directeur adjoint du Service municipal de la santé, a déclaré que la prophylaxie pré-exposition (PrEP) au virus du sida avait été pilotée par Hô Chi Minh-Ville en mars 2017 grâce à un financement d'organisations internationales. La prophylaxie pré-exposition aux ARV (Antirétroviraux) est une stratégie de traitement préventif pour les personnes qui ne sont pas encore infectées par le VIH, qui peut réduire le risque d'infection jusqu'à 90%.

Les résultats du projet pilote ont démontré l'inocuité, l'efficacité, l'acceptabilité et la faisabilité de la PrEP dans des groupes d'hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH), de partenaires transgenres et hétérosexuels. Fin juin 2022, ce projet a été ouvert dans 33 établissements de santé publics et privés. Depuis sa mise en œuvre, le programme a orienté 23.587 patients séronégatifs à haut risque vers les services de prévention, dont 83% de clients HSH.

Cependant, dans les faits, au cours des dernières années, en raison de l'impact de l'épidémie de COVID-19, de nombreux patients atteints du VIH en général et des clients utilisant les services de PrEP en particulier n'ont pas pu accéder aux établissements de santé pour poursuivre un traitement. Dans le même temps, il existe toujours une situation de stigmatisation et de discrimination, non seulement à l'encontre des personnes vivant avec le VIH, mais également à l'égard des utilisateurs de la PrEP, des groupes cibles HSH et des groupes communautaires vulnérables, ce qui entraîne la timidité de ces groupes à l’égard des établissements de santé et des services liés à la prévention du VIH. Par conséquent, depuis le 1er août 2022, Hô-Chi-Minh-Ville a sélectionné 1/3 des établissements qui fournissent des services médicaux pour piloter le traitement PrEP à distance avec 60 patients s'inscrivant ou passant au format TelePrEP.

Nguyên Huu Hung présente l’efficacité du modèle TelePrEP.

Sous cette forme, les patients n'ont pas besoin de se rendre directement à la clinique, les médecins et leurs patients peuvent utiliser l'équipement et les technologies de l'information pour effectuer un examen du VIH, des conseils et une prophylaxie pré-exposition (PrEP). La distribution des médicaments aux patients se fera par le biais d'une unité de transport. Avec ce modèle, les cliniques peuvent élargir la portée de la prestation de services de PrEP, diversifier les modèles de prophylaxie pré-exposition au VIH et garantir la flexibilité, la commodité, l'accessibilité et la confidentialité des informations des patients.

Doàn Thi Thuy Linh, du département de la prévention et du contrôle du VIH/SIDA - ministère de la Santé, a déclaré que la mise en œuvre de TelePrEP est une option supplémentaire en termes de réception de services de prévention et de contrôle du VIH/SIDA, pour réduire la surcharge des prestataires de PrEP et augmenter la couverture et le nombre de patients utilisant la PrEP. En particulier, TelePrEP déployé à Hô-Chi-Minh-Ville aidera les patients vivant dans des provinces et des villes ne disposant pas de ce système à utiliser la PrEP. Ces mesures facilitent l'accès des patients aux services de prévention du VIH/SIDA pour atteindre l'objectif de mettre fin à la pandémie d'ici 2030 au Vietnam.

Hô Chi Minh-Ville est l'une des sept localités sélectionnées par le Département de la prévention et du contrôle du VIH/SIDA relevant au ministère de la Santé et des organisations internationales pour promouvoir les activités de prévention et de contrôle du VIH/SIDA, en vue de la réalisation de l'objectif 95 - 95 - 95 (95% des personnes vivant avec le VIH dans la communauté connaissent leur statut sérologique, 95% des personnes vivant avec le VIH reçoivent un traitement antirétroviral et 95% des personnes sous traitement antirétroviral ont un virus VIH en dessous du seuil inhibiteur) d'ici 2025 et mettant fin à l'épidémie de sida d'ici 2030.

Texte et photo : Quang Châu/CVN


back to top